La quête du bon grain

Ce n’est pas un secret : la caféine contribue à faire tourner le monde. Où glaner sa dose quotidienne depuis que la planète a arrêté sa rotation ? Quatre adresses pour rester éveillé.

Fika
Comme le laisse présager son nom suédois évoquant une parenthèse dédiée au café, Fika décline une décoration lumineuse et épurée. Un art de vivre à la scandinave ? Certes et pas des moindres. Il reste que depuis le 13 mars, les choses ont changé. Plus question d’arrêter le temps en savourant une boisson chaude sur place, le lieu a été obligé de revoir ses contours. Désormais, on entre un par un et passe commande derrière une vitre en plexi. Heureusement, cette déperdition de chaleur est amplement compensée par la gentillesse de l’accueil. Pour ce qui est des cafés à emporter, les prix s’échelonnent entre 2,20 et 3,20 euros. Les fournisseurs ? Il est question de deux torréfacteurs différents : pour ce qui est du café « grains », il s’agit de Café Capitale, une enseigne du cœur des Marolles ; tandis que la version « filtres » nous arrive de Suède par le biais de la marque April. En bonus, des cookies, brioches et autres cakes.
17, rue de la paix, à 1050 Ixelles. Tél. : 02 502 88 85. Ouvert du lundi au vendredi, de 9h à 15h (horaire susceptible de changer si l’affluence n’est pas au rendez-vous de cette réouverture amorcée le 27 avril).

1707 CULT Frank

Frank.
Situé à deux pas de La Monnaie, Frank est dans la ligne de mire des foodies. Logique quand on sait que le chef, Mathias, est passé par les cuisines d’Humus x Hortense. Également architecte et photographe, l’homme a tenu la franchise Or à Etterbeek, avec sa compagne Marianne, puis a passé une année en Australie… avant de revenir pour ouvrir son enseigne à Bruxelles. Pas de chance, l’inauguration a eu lieu le 1er mars dernier, c’est dire si le projet, dont les ailes ont été coupées en plein vol, mérite d’être soutenu. D’abord totalement fermé, Frank est désormais ouvert le week-end. On vient y chercher des cafés (prix entre 3 et 4,50 euros) en provenance de l’excellent torréfacteur MOK (il est à noter que l’enseigne bruxelloise de ce dernier, situé au bout de la rue Antoine Dansaert, est probablement le point le plus septentrional de la capitale où glaner du bon café à emporter, ainsi qu’un excellent brunch dominical à commander en ligne) mais également des pancakes, brownies et autres cheesecake d’excellente facture.
14, rue des Princes, à 1000 Bruxelles. www.frank.brussels Ouvert le week-end, de 11h à 14h

1707 CULT My Little Cup
© Alexandra Muller

My Little Cup
Comptoir réputé, My Little Cup s’est fait un nom auprès des amateurs de caféine de la capitale. En cause des cafés de spécialité, il s’agit pour rappel de « petits serrés » au sommet de leur forme organoleptique, venus en direct des meilleurs fournisseurs – entre autres les Bruxellois de Wide Awake Coffee dont les torréfactions sont aussi ultra-rigoureuses, chaque lot étant testé, qu’entièrement traçables. Le tout pour une large gamme de « single origine », mention pour l’espresso en provenance du Brésil, qui enchante tant le nez que les papilles. En raison de la crise sanitaire actuelle, Antoine Cornil a reconfiguré son établissement : c’est désormais depuis la porte que l’on commande les cafés (dont les prix oscillent entre 3 et 4 euros), qu’ils soient chauds ou glacés. Outre les boissons, l’enseigne propose quelques bonnes pâtisseries faites maison, qu’il s’agisse de cookies, de banana bread ou d’energy balls.
53, rue de la Croix de Fer, à 1000 Bruxelles. Tél. : 02 251 76 03. www.mylittlecup.be Ouvert tous les jours, de 11h à 17h.

Il Cappuccino

Il Cappuccino
Institution consacrée de la place Astrid (place du Miroir), Il Cappuccino régale Jette depuis 43 ans. En quatre décennies, ce glacier inamovible a peu changé : son décor seventies résiste aux modes qui se succèdent. Il était donc logique que le COVID-19 ne mette pas un tel lieu de convivialité – le côté populaire de cette enseigne se révèle particulièrement le dimanche, lors du jour de marché – à genoux. Pour preuve, la patronne a organisé la résistance en utilisant fenêtre guillotine et marquage au sol pour continuer à distiller ses délices de premières nécessité. À savoir d’excellents cafés à emporter, qui plus est bio et issus du commerce équitable, (ils s’affichent au prix très raisonnable de 2,20 euros), des glaces faites maison (notamment la spéculoos qui est le parfum le plus prisé), des milkshakes, des gaufres et même des préparations en mode traiteur (lasagne, penne al'arrabiata, voire linguine au cèpes…). Une chose est sûre : tant qu’il restera des adresses de ce type à Bruxelles, tout ne sera pas perdu.
1, place Reine Astrid, à 1190 Jette. Tél. : 02 427 60 15. Ouvert tous les jours, de 11h à 20h.

Fijn dat je wil reageren. Wie reageert, gaat akkoord met onze huisregels. Hoe reageren via Disqus? Een woordje uitleg.

 

--- OPROEP. Reageer jij soms op online nieuwsartikels of wil je het wel eens proberen? Doe mee aan het RHETORIC-onderzoek en maak kans op een waardebon. Meer info en inschrijven

 

Lees meer over

Bruxelles dans votre boîte mail?