Chantal Akerman au bout de la nuit

Chantal Ackerman.

La Bruxelloise Chantal Akerman est l’une des réalisatrices les plus influentes de tous les temps. Tôt ou tard, cette ville devra donner son nom à une belle place ou à un quai du commerce. En attendant, elle sera célébrée par des créations radiophoniques, des installations et la nouvelle sortie de Toute une nuit.

« Chantal Akerman, une cinéaste à Bruxelles » : tel est le nom du programme avec lequel le Cinema Palace, la Fondation Chantal Akerman, Bozar et Cinematek entendent honorer ce mois-ci la réalisatrice que le New York Times considère comme l’égale de Jean-Luc Godard.

Pour la création radiophonique Jeanne D., l’artiste du son française Isa Stragliati est retournée sur les lieux de Jeanne Dielman, 23 quai du Commerce, 1080 Bruxelles, son chef-d’oeuvre le plus célèbre. L’actrice Aurore Clément lira une nouvelle fois Une famille à Bruxelles à l’occasion du septième anniversaire de la mort de Mme Akerman. Ce texte est l’un de ses nombreux ouvrages d’autofiction. Bozar dévoile Selfportrait/autobiography : A work in progress ; une installation artistique d’Akerman datant de 1998.

Le film formaliste et vieux de 40 ans Toute une nuit a été restauré et va ressortir en salle. Magnifiquement photographié par Caroline Champetier, ce nocturne offre un aperçu d’une vingtaine de Bruxellois dans une série de vignettes presque sans paroles. Au cours d’une nuit d’été étouffante, ils aspirent à la romance et à l’intimité, en sont submergés ou, au contraire, doivent s’en remettre péniblement. Conçu sur mesure pour le voyeur urbain qui n’arrive pas à dormir et qui aime laisser libre cours à son imagination à partir des autres noctambules qui peuplent cette jungle de béton.

Lees meer over
Meer nieuws uit Brussel

Bruxelles dans votre boîte mail?