40 MC's contre la violence d'État: 'L’esprit originel du hip-hop est toujours vivant'

© Ivan Put
| Le rappeur bruxellois Ypsos, à l’origine du projet ‘40 MC’s contre la violence d’État’.

À l'initiative du rappeur bruxellois Ypsos, 40 MC's belges se mobilisent afin de lutter contre la violence d'État. Réunis sur un morceau marathon, les artistes posent un constat et donnent de la voix. Pour se faire entendre et sensibiliser les consciences.

Rassemblés dans un documentaire (Les cris restent) et clippés dans un morceau légendaire, quarante personnalités du mouvement hip-hop exposent, en musique, leurs inquiétudes face aux flambées de violence qui gangrènent nos sociétés. "Ces derniers temps, il y a eu des soulèvements citoyens en France, en Belgique, à Hong-Kong, aux U.S.A ou en Amérique du Sud", relève Ypsos, rappeur et instigateur du projet. "Les gens sont confrontés à des violences policières, voire à des formes de répression totalitaire. Même si le hip-hop est un mouvement festif, son rôle est aussi d'alerter le public sur certaines réalités..."

En 1997, du côté de Paris, une vingtaine de rappeurs se retrouvaient autour d'un morceau intitulé '11'30 Contre Les Lois Racistes'. "Ce titre contestataire a marqué mon adolescence", révèle Ypsos. "Derrière le micro, il y avait notamment Akhenaton, Assassin ou Ménélik. En Belgique, ce genre de truc n'avait jamais vu le jour. Au regard de l'actu, je me suis dit que le moment était peut-être venu d'essayer quelque chose…" Ypsos placarde alors '11'30 Contre Les Lois Racistes' sur son mur Facebook, incitant ses amis virtuels à s'en inspirer dans le monde réel. "De nombreuses personnes ont commenté la publication en me faisant part de leur motivation."

Face à cet enthousiasme, Ypsos change de casquette et devient l'architecte d'un projet pharaonique. L'idée ? Rassembler 40 flows autour d'un même thème : la violence d'État. Pendant trois jours, les voix se succèdent en studio pour délivrer une performance chronométrée : 20 secondes pour chacun, montre en main. Baptisé '40 MC's contre la violence d'État', l'enregistrement met en présence des artistes venus de Bruxelles, mais aussi de Gand, Anvers, Namur, Charleroi ou Tournai. "Tous les participants sont sur un pied d'égalité. Moi, je trouve ça beau de voir un jeune rappeur comme La Panthère Noire poser la voix à côté d'un Zwangere Guy."

Tous égaux devant la loi ?
Le titre orchestré par Ypsos repose sur une relation de confiance. "J'ai laissé toute latitude aux intervenants. Si je leur avais dit d'écrire sur les violences policières, on serait tombé dans les clichés. J'ai donc préféré les lancer sur le thème, bien plus vaste, de la violence d'État" Dernièrement, le renforcement des règles de confinement a également durci les relations entre citoyens et forces de l'ordre.

Parfois, policières et policiers sont même pris à partie en pleine rue. "Ce serait idiot d'affirmer que tous les flics sont pourris. Comme il serait absurde de croire que tous les gens qui se font contrôler sont des anges. Néanmoins, les policiers bénéficient d'une forme d'impunité totalement injustifiée. Quand une personne lambda commet un acte de délinquance ou de violence, elle est sanctionnée. Pourquoi n'applique-t-on pas les mêmes règles aux agents de police ?"

Premiers témoins de la violence urbaine, les citoyens utilisent désormais leur téléphone portable pour documenter les réalités de la rue. Sans images et vidéos arrachées sur un trottoir de Minneapolis, le nom de George Floyd aurait-il franchi l'Atlantique ? "En France, les autorités veulent faire passer une loi visant à interdire aux gens de prendre des photos de la police ou de la filmer. Où va-t-on ? Sommes-nous réellement, tous, égaux devant la loi ?" Cette question cruciale se pose aussi en filigrane de '40 MC's contre la violence d'État'. "Le morceau apporte plusieurs pistes de réflexion. Il prouve surtout que l'esprit originel du hip-hop est toujours vivant. Quand l'actualité l'impose, les acteurs de la scène rap sont encore capables de se mobiliser autour d'un sujet de société."

40 MC’S CONTRE LA VIOLENCE D’ÉTAT
www.youtube.com

LES CRIS RESTENT
www.youtube.com & www.cvb.be

Fijn dat je wil reageren. Wie reageert, gaat akkoord met onze huisregels. Hoe reageren via Disqus? Een woordje uitleg.

 

 

Lees meer over

Bruxelles dans votre boîte mail?