Cet été, la Raffinerie à Molenbeek déconfine la danse

Samuel Lefeuvre et Florencia Demestri participent au programme 'Danses de couple' du festival Unlocked.

La danse sort de confinement à la Raffinerie avec Unlocked, un festival qui se déploie en extérieur et en intérieur, imaginé en fonction des espaces et des lieux de l’ancienne raffinerie molenbeekoise. Plutôt que des produits finis, on verra des courtes pièces créées en liberté dans un esprit de proximité et de partage.

Si la période de confinement n’a pas bridé la créativité des chorégraphes en résidence à Charleroi Danse, il manquait un élément essentiel pour faire vivre leur travail. Alors, quand les verrous ont sauté et que les artistes pouvaient à nouveau se produire devant un public, Annie Bozzini, directrice du centre chorégraphique, a donné carte blanche à ses artistes « Comme ils n’ont pas la liberté de rencontrer le public dans les salles, je leur ai demandé: que vous voulez-vous inventer ? Ça a été un soulagement pour eux. Ils étaient tellement heureux. »

Résultat, quatre jours de festival inédit sous l’intitulé Unlocked avec des événements plutôt que des spectacles. Des formes courtes, extraits de spectacles passés ou à venir, des improvisations, tout a été imaginé en fonction des espaces et des lieux. « Un regard qui se déplace de 15 en 20 minutes n’est pas un regard en salle où on ne bouge pas. Il y a des choses qu’on ne peut pas montrer, d’autres qui sont à réinventer. »

Surprises, surprises
Louise Vanneste proposera Clearing /Clairière, un duo avec Youness Khoukhou qu’elle présente en extérieur. « Ça rencontrait un projet que j’avais depuis un an de me produire dans d’autres contextes que celui, un peu rigide, de la salle. Ça me permet d’amener plus de proximité avec le public. »

Elle proposera également Une incursion, un duo avec la performeuse Gwendoline Robin. « C’est assez excitant, parce que c’est un retour au corps même, sans le filtre des éclairages et du son. C’est aussi une pièce liée au végétal, le fait de le présenter dans un espace où vivent les plantes apporte quelque chose de plus simple, de plus direct qui me plaît. » Dans la performance Visiting Works, Ayelen Parolin revisite des extraits de ses spectacles précédents avec sept interprètes et sa pianiste Lea Petra.

Unlocked réserve encore d’autres surprises comme ces huit couples de danseurs qui avaient été confinés ensemble et qui présenteront chacun une courte pièce.
Par les fenêtres ouvertes, on percevra, depuis la cour, les voix d’une chorale qui chante à l’étage. Juke-box donnera au public l’occasion de choisir dans une playlist, la chanson sur laquelle improviseront les différents danseurs et danseuses invités. Boris Charmatz présentera Levée, une pièce de 25 mouvements oscillatoires et hypnotiques, dansée par une quarantaine d’enfants. « Les enfants sont les grands oubliés de ce confinement, je voulais qu’ils soient présents. »

Fijn dat je wil reageren. Wie reageert, gaat akkoord met onze huisregels. Hoe reageren via Disqus? Een woordje uitleg.

 

 

Lees meer over
Lees ook

Bruxelles dans votre boîte mail?