Leonard Freed: Un photographe dans la tempête

Marche sur Washington. Washington D.C., 28 août 1963 ©Leonard Freed / Magnum Photos

Le Musée Juif de Bruxelles consacre une exposition au photographe américain de chez Magnum Leonard Freed. Retour sur son œuvre, très émotionnelle, en une image iconique.

1633 Leonard Freed NYC26022
Marche sur Washington. Washington D.C., 28 août 1963 © Leonard Freed / Magnum Photos

Cette jeune femme à la bouche béante et aux yeux humides levés au ciel est-elle en délire, sur le point de tourner de l’œil, en pleurs, touchée par la grâce? Cette scène énigmatique et intensément émotionnelle fut immortalisée le 28 août 1963 par le photographe américain, membre de l’agence Magnum, Leonard Freed, né à Brooklyn en 1929 d’une famille juive originaire de Biélorussie et décédé en 2006. L'image montre, en réalité, des manifestants afro-américains chantant avec ferveur We Shall Overcome après avoir assisté au discours mythique I have a dream de Martin Luther King. Freed a su saisir toute la dramaturgie de ce moment historique, l'émoi, la gravité, le courage, la résilience, les espoirs et les convictions d'un peuple opprimé en lutte.

Véritable éponge émotionnelle, Freed révèle tout le pouvoir du médium photographique en figeant, littéralement, des individus, des hommes et femmes ordinaires, en marge parfois, pris dans les turbulences d’un monde en désordre et en mutation. Au beau milieu de la catastrophe du Bois du Cazier, dans le quartier de Harlem, parmi les habitants du bassin de la Ruhr, en pleine Guerre des Six Jours, avec la police new-yorkaise, ... Les visages expressifs caressent une détresse énigmatique, un espace ouvert à l’imagination où chaque spectateur, qu’importe son bagage, qu’importe son histoire, discerne son propre reflet. « Au lieu d’aller chez un psychiatre, je me soigne tout seul, avec un appareil photo », disait Leonard Freed qui n’aura eu de cesse de confronter son identité, ses obsessions et démons, à l'autre et au chaos de la seconde moitié du XXe siècle.

LEONARD FREED: WORLDVIEW 19/10 > 17/3, Musée Juif de Bruxelles

Fijn dat je wil reageren. Wie reageert, gaat akkoord met onze huisregels. Hoe reageren via Disqus? Een woordje uitleg.
Lees meer over
Lees ook

Nieuws uit Brussel in je mailbox?