Amelie Lens: L'onde de choc

© Raia Maria Laura

Ambassadrice d’une techno pure et dure, Amelie Lens pilonne des mélodies ténébreuses, accélérant le tempo tout en remous et secousses synthétiques. D’abord signée sur le prestigieux label Second State, la Belge détient à présent les clés de sa propre maison de production (Lenske Records).

« Personne ne m’a jamais dit ce qui s’était réellement passé », confiait récemment la séduisante Amelie Lens au magazine spécialisé Mixmag. « Ma tante m’a raconté que maman était au ciel. Mais je ne comprenais pas de quoi il s’agissait. J’étais vraiment paumée… » Amélie Lens a cinq ans lorsque sa mère s’écroule devant ses yeux. Prise en charge par sa grand-mère, elle traverse l’enfance entre incompréhensions et frustrations.

Jusqu’au jour où elle pose les pieds sur la plaine du Dour Festival. Là, sous un chapiteau dédié à l’électro, c’est la révélation. Le beat chevillé au cœur, l’adolescente rêve, elle aussi, de faire danser les foules. Mais avant cela, elle promènera sa silhouette élancée sur les podiums des plus grands couturiers. Repérée par une agence de mannequinat, Amelie Lens devient égérie de la mode et petite protégée de Jean-Paul Gaultier qui, amicalement, l’appelle « Ma petite Belge ». Si la haute couture s’offre à elle, l’appel du dancefloor reste plus fort que tout.

En 2014, elle entame ainsi sa carrière dans un relatif anonymat. À ses débuts, la DJ avance d’ailleurs planquée sous l’alias Renée. Depuis, elle a dévoilé sa véritable identité, trouvé sa personnalité musicale et affirmé son image de marque au contact des réseaux sociaux. À ce jour, Amelie Lens compte en effet plus d’un demi-million d’abonnés sur Instagram. Excellente communicatrice, l’Anversoise peut aussi se targuer d’un remarquable rapport au public. Car, la nuit, derrière ses machines, elle scrute l’assemblée, mesurant l’impact de sa musique et la portée de l’onde de choc. Du haut de son poste d’observation, Amelie Lens répond aux mouvements des corps, mitraillant des rafales de beats tel un dernier rempart contre l’ennui et les soirées sans folie.

1640 amelie-lens

Active sur tous les continents, Amelie Lens régale les meilleurs clubs de la planète techno et s’exhibe régulièrement en tête d’affiche des festivals d’été. Parmi ses fans, elle compte désormais des pointures comme Maceo Plex, Adam Beyer ou Richie Hawtin. À l’instar de la Russe Nina Kraviz, Amelie Lens injecte toute sa sensibilité dans un milieu traditionnellement trusté par les mecs. Soit un petit pas (de danse) pour l’homme, un grand pas pour la féminité.

Fijn dat je wil reageren. Wie reageert, gaat akkoord met onze huisregels. Hoe reageren via Disqus? Een woordje uitleg.

Nieuws uit Brussel in je mailbox?