Le Vlaams Belang veut envoyer un commissaire du gouvernement à Linkebeek

© Facebook Liesbeth Homans

Le parti d'extrême-droite Vlaams Belang exige que la ministre flamande de l'Intérieur Liesbeth Homans envoie un commissaire du gouvernement dans la commune à facilités Linkebeek. Plusieurs membres du conseil communal auraient pris la parole en français lundi soir sans que l'échevin Yves Ghesquiere, président du conseil, soit intervenu. Ni Ghesquiere, ni le porte-parole de Homans, n'ont pu réagir.

"Quiconque pensait que les provocations francophones d'Yves Ghesquiere en tant que nouveaux bourgmestre de Linkebeek seraient de l'histoire ancienne s'est pris une douche froide ce soir", annonce la Vlaams Belang, tout en exigeant des sanctions disciplinaires à l'encontre de Ghesquiere et de Damien Thiéry, maïreur francophone de la commune.

"Que le MR ne dise rien à son député Thiéry prouve une fois de plus que la paix communautaire ne vient que d'un côté. Les provocations francophones à Linkebeek ne s'arrêtent pas. La N-VA prouve une fois de plus qu'ils sont un lion de Flandre sans griffes", selon le président du Vlaams Belang Tom Van Grieken. Normalement, Damien Thiéry est la président du conseil communal. En cas d'absence, comme lundi soir, Ghesquiere prend le relais.

Fijn dat je wil reageren. Wie reageert, gaat akkoord met onze huisregels. Hoe reageren via Disqus? Een woordje uitleg.
Lees meer over