Déjà 15 prédicateurs de haine sur la liste belge

Depuis cinq mois, l'organe anti-terroriste OCAM met à jour une base de données centrale reprenant les noms des "prédicateurs de haine" étrangers. Depuis la publication d'une circulaire par le gouvernement en août, 15 prédicateurs de haine ont été identifiés.

Le ministre de l'Intérieur Jan Jambon (N-VA) a répondu cela, après une question de la députée Vlaams Belang Barbara Pas, lit-on dans le journal De Tijd de vendredi.

Ces prédicateurs de haine ne pourront plus se voir octroyer de visa dans la zone Schengen.

L'OCAM a aussi repris deux personnes sur la liste qui ne sont pas encore officiellement etiquetés comme prédicateurs de haine. Dans la "joint information box", une base de données plus large que l'OCAM partage avec les services de renseignement, certaines personnes résidant actuellement en Belgique pourraient prochainement être considérés comme des prédicateurs de haine.

Les personnes reprises sur la liste seront interdites de passage sur le territoire belge et ne peuvent pas participer à un événement.

Fijn dat je wil reageren. Wie reageert, gaat akkoord met onze huisregels. Hoe reageren via Disqus? Een woordje uitleg.

 

 

Lees meer over
Meer nieuws uit Brussel