review

Cân Tho: Du pho de Dieu!

© Saskia Vanderstichele
| Une nouvelle cantine vietnamienne réveille le quartier européen.
Onze score

Une nouvelle cantine vietnamienne réveille le quartier européen en raison de ses potages pho à tomber. Street food, fast-food, tradition, technologie… il y a tout ça chez Cân Tho.

L’humain est-il voué à disparaître du secteur de la restauration ? Il ne s’agit pas tant du scénario d’un roman d’anticipation que d’une réalité de plus en plus palpable. On le sait, aujourd’hui nombreux sont les restaurants pour lesquels les réservations s’effectuent en ligne.

Chez Cân Tho, le bouchon est poussé un peu plus loin : la commande s’effectue sur une série d’écrans tactiles disposés dans un couloir étroit séparant la cuisine de la salle. Pas à l’aise avec la technologie ? Dommage pour vous, il faudra s’y faire ou passer son chemin. Il faut l’avouer, on a beau trouver philosophiquement suspect la relégation aux oubliettes des coûts de main-d’œuvre, la formule est ludique et parfaitement rodée.

Pho, Bo bun et congee

Au centre du concept, trois classiques de la cuisine vietnamienne : pho – le fameux potage que l’on prononce « feu » -, bo bun – une préparation à base de vermicelles de riz - et congee – une sorte de bouillie de riz : ainsi que d’autres spécialités telles que des feuilletés fourrés au porc et différentes variétés de nouilles.

D’emblée, on opte pour un pho afin de voir ce que l’adresse a dans le ventre. Bien vu, il est possible de se concocter un Your Way Pho qui offre de faire son choix parmi les bouillons, protéines (poulet, bœuf, crevettes…) et ingrédients (oignons frits, herbes, gingembre…).

Entre le passé et le présent

La version pour laquelle on a opté fait l’impasse sur la viande. Au programme, un bouillon végétarien qui se révélera absolument imparable – on apprendra qu’il a mijoté pendant 16 heures. On l’agrémente avec du tofu frit et surtout du rarum et du perilin, deux herbes importées en direct du Vietnam. Coût de l’opération ? 14,10 euros.

Après avoir commandé, on s’installe dans la grande salle aux allures de maison traditionnelle. Briques orangées, mobilier en bois et interventions au pochoir signent un décor à mi-chemin entre le passé et le présent. Il ne faut pas 15 minutes pour que le plateau arrive.

'Une pureté incroyable'

La préparation, chaude et rassurante, est d’une pureté incroyable, elle s’affiche rehaussée de notes de coriandre et de poivre. Bien vu, le chef n’a pas oublié le nécessaire quartier de citron vert pour réveiller l’ensemble.

On boit quoi ? En phase avec le caractère diététique du potage, plutôt qu’un Bubble Tea au lait de soja, on choisit une Wellness Water maison à 3,80 euros. Il s’agit d’eau aromatisée aux lamelles de gingembre, à la cannelle et à la badiane.

> Cân Tho
Trierstraat 38 Rue de Trèves, Elsene/Ixelles

ma/lu/Mo > ve/vr/Fr
11.30 >15.00 & 19 > 22.30

Fijn dat je wil reageren. Wie reageert, gaat akkoord met onze huisregels. Hoe reageren via Disqus? Een woordje uitleg.

Nieuws uit Brussel in je mailbox?