review

'Elvis café': Bar de ligne

© Saskia Vanderstichele
Onze score

Un nouveau bar ouvert sur la place Rouppe vient de voir le jour. Son nom ? Elvis Café. Comme le King de Memphis ? Oui… mais également comme « el vis », un jeu de mots hispano-néerlandais.

C’est toujours avec beaucoup de plaisir que l’on accueille un nouveau bar à Bruxelles. Qui cracherait sur un lieu de vie dans une ville guettée par un électroencéphalogramme plat ? Pas nous. L’inauguration d’Elvis Café est d’autant plus réjouissante que l’endroit ne manque pas d’allure. Qu’il ne ressemble à aucune autre enseigne connue est en soi une bonne nouvelle. Elvis Café c’est avant tout un comptoir devant lequel sont alignés quatorze tabourets dont l’assise est revêtue d’un cuir couleur caramel. Au plafond, un agencement de caissons lumineux évoque Piet Mondrian. Au sol, le carrelage noir est criblé de taches blanches.

Face au comptoir, une petite dizaine de tables façon bistro parisien et des chaises tressées. L’ensemble se déguste comme un croisement d’un type inédit : les géométries et les couleurs d’Ettore Sottsass (du groupe Memphis, tiens, tiens…) rencontrent l’un de ces endroits qu’affectionnait le peintre Edward Hopper. Une chose est ici certaine, c’est en été, lorsque les baies vitrées seront ouvertes, que cette adresse donnera la pleine mesure de son potentiel.

En attendant, on s’y rendra pour un espresso macchiato (2,30€), une bière « contrat de brasserie » - Stella (2,20€), Triple Karmeliet (2,70€), voire une Leffe Brune (2,50€) -, un petit-déjeuner - mention pour la version ibérique à base de haricots, patates sautées, œuf sur le plat et chorizo (13€) avec un café - ou des pancakes sirop, noix de pécan et sour cream (10€).

Mais peut-être que la meilleure nouvelle réside dans le fait que l’établissement se transforme en bar à tapas le soir venu. De façon éclairée, il n’y a pas que les habituelles charcuteries espagnoles au programme. Des propositions végétariennes - tortilla (3,50€), falafel sauce yaourt (5€), des fromages ibériques (4€)… - et mêmes véganes - galettes de lentilles (4€), salade de tomates à la coriandre (3,50€), croque houmous galette de falafel (6€)…- complètent l’offre avec pas mal de pertinence. Il n’en faut pas davantage pour que l’on souhaite longue vie à Elvis Café !

Fijn dat je wil reageren. Wie reageert, gaat akkoord met onze huisregels. Hoe reageren via Disqus? Een woordje uitleg.
Lees ook

Nieuws uit Brussel in je mailbox?