Aline Bouvy: les pieds dans le plat

Aline Bouvy, à Albert Baronian.

Le bastinado est une forme de torture infligée avec un bâton sur la plante des pieds. Cela ne laisse pas de marques, mais c’est très douloureux. La métaphore parfaite de la violence cachée, psychologique ou sociale.

Aline Bouvy part du quotidien et de l’intime pour en tordre la perception dans des sculptures et installations de taille démesurée.

Les œuvres se répondent les unes aux autres pour créer une anatomie poétique du toucher. Ici, les murs ont des piercings et dans la salle de bains, la brosse à dents mesure le temps.

Le corps peut montrer des signes de faiblesse, mais l’esprit reste fort.

Aline Bouvy: Bastinado
8/11 > 22/12, Albert Baronian

Fijn dat je wil reageren. Wie reageert, gaat akkoord met onze huisregels. Hoe reageren via Disqus? Een woordje uitleg.

Nieuws uit Brussel in je mailbox?