Les éléments manquants d'artistes Nina Cosco et José Parrondo

Quand ils ne sont pas là, on ne voit qu’eux. Quand on les imagine, ils sont toujours plus beaux que lorsqu’on les trouve. Les éléments manquants ne manquent jamais. Ce sont eux qui empêchent le réel de devenir lisse et prévisible.

Quand José Parrondo, maître du minimalisme poétique et chantre de l’absurde quotidien, s’associe à la ludique Nina Cosco, cela donne une exposition composée de céramiques, d’acrylique, de textes et de trous. Même quand ils promettent de ne rien faire du mieux possible, il ne faut pas les croire: il en faut beaucoup pour combler les manques.

Nina Cosco & José Parrondo : Les éléments manquants > 2/6, Le Clignoteur

Fijn dat je wil reageren. Wie reageert, gaat akkoord met onze huisregels. Hoe reageren via Disqus? Een woordje uitleg.
Lees ook

Nieuws uit Brussel in je mailbox?