review

'Bains Publics': c’est ça aussi Bruxelles

Onze score

Il m’est difficile d’être positif en écrivant sur les Bains de Bruxelles. J’ai souvent été ridiculisé les lundis matins par un professeur de natation qui pensait que la noyade était une punition appropriée pour les adolescents sans brevet de natation sur 25 mètres. Mais aujourd’hui, il le faut bien.

Bains Publics, un documentaire visuellement soigné de Kita Bauchet, dresse un portrait honnête et multiple de cet endroit spécial. Ce qui le rend spécial n’est pas tant le fait que la piscine se trouve au troisième étage, mais que le complexe est aussi bruxellois que le marché aux puces qui occupe la place du Jeu de Balle cinq mètres plus loin.

Un garçon raconte comment il arrive à se libérer de ses peurs dans l’eau, un propriétaire de café bien connu, qui faisait autrefois des longueurs pour se dégriser, en fait aujourd’hui parce que ça lui fait du bien, le Brussels Aquatic Synchro Swimming s’y met en jambes, un réfugié apprend à nager. Ceux qui n’ont pas de maison ou pas d’installations sanitaires chez eux peuvent venir s’y doucher depuis 65 ans.

Une personne sans abri avec deux pulls et quatre vestes explique pourquoi c’est bien. Une employée, qui a grandi avec les bains, a parfois du mal avec les gens qui puent et font leurs besoins sous la douche mais sait qu’il faut «accepter les gens tels qu’ils sont» et s’inquiète lorsqu’un client régulier ne vient plus. C’est ça aussi Bruxelles.

Fijn dat je wil reageren. Wie reageert, gaat akkoord met onze huisregels. Hoe reageren via Disqus? Een woordje uitleg.

Nieuws uit Brussel in je mailbox?