Film: Jane

Onze score

Ce n’est pas Tarzan mais Jane qui connaît le mieux les chimpanzés. Jane Goodall. Vous le saviez déjà, la chercheuse britannique est une célébrité, mais grâce au documentaire brillant de Brett Morgen vous pouvez le voir par vous-même.

Morgen (voir aussi The Kid Stays in the Picture et Cobain: Montage of Heck) a retrouvé dans les archives de la National Geographic Society des heures et des heures de rushes. Des images uniques et souvent inédites filmées par Hugo van Lawick, reporter animalier et ex-compagnon de Jane Goodall.

À travers ces images, c’est l’histoire personnelle de Goodall que l’on découvre accompagnée par la musique de Philip Glass. L’avantage est qu’on ne cherche pas à nous faire gober que son travail est pionnier, ça se voit.

On observe la détermination de la jeune femme de 26 ans qui refuse d’abandonner lorsque, en 1960, après ses premiers mois à Gombe en Tanzanie, elle peine à rencontrer des singes. Le chimpanzé David Greybeard est le premier à l’accepter dans le groupe.

Par l’observation et l’interaction, elle démontre que chaque chimpanzé détient sa personnalité et son histoire propres et que l’espèce est bien plus proche de l’être humain qu’on se l’imagine. Fascinant.

> Jane. US, dir.: Brett Morgen

Fijn dat je wil reageren. Wie reageert, gaat akkoord met onze huisregels. Hoe reageren via Disqus? Een woordje uitleg.

Nieuws uit Brussel in je mailbox?