review

'Killing': Nova n’a pas oublié le tranchant Shin’ya Tsukamoto

Onze score

Le Cinéma Nova n’a pas oublié le tranchant Shin’ya Tsukamoto, pas comme d’autres. On peut y voir son nouveau film Killing et sa trilogie culte Tetsuo.

Killing met en scène la fin brutale de la vie insouciante du jeune et charmant samouraï Mokunoshin. Le Japon du XIXe siècle souffre du bellicisme et des bandes de brigands sévissent dans la région. L’heure est à l’effusion de sang.

Mais Mokunoshin n’a aucune expérience en matière de meurtre. Tsukamoto aspire à une représentation réaliste et conflictuelle de la violence, mais il le fait au détriment de la vue d’ensemble. Ceux qui veulent du meilleur Tsukamoto peuvent aller voir le body horror de Tetsuo.

Fijn dat je wil reageren. Wie reageert, gaat akkoord met onze huisregels. Hoe reageren via Disqus? Een woordje uitleg.

Nieuws uit Brussel in je mailbox?