review

'The Predator': mélange d’action et de comédie

Dans les années quatre-vingt, Arnold Schwarzenegger se battait contre un alien aux dreadlocks, une vilaine tête et l’efficacité d’une bête de proie: Predator.

Après des suites et mash-ups décevants avec Alien, Shane Black (Iron Man 3) fut appelé à la rescousse. Il est revenu à la brutalité de l’original sans en faire une parodie et propose un mélange d’action et de comédie. Seul problème: ce divertissement sans prétention ne tient pas la longueur. The Predator ne risque pas de faire beaucoup de nouveaux adeptes.

Fijn dat je wil reageren. Wie reageert, gaat akkoord met onze huisregels. Hoe reageren via Disqus? Een woordje uitleg.
Lees ook

Nieuws uit Brussel in je mailbox?