review

'Sibyl': Virginie Efira est bluffante

Onze score

Si Virginie Efira continue à jouer comme dans Sibyl, elle va devoir investir dans une armoire à trophées plus large. L’actrice originaire de Bruxelles est bluffante en psychothérapeute qui met sa pratique entre parenthèses pour écrire un roman qui, espère-t-elle, relancera sa carrière littéraire.

Elle trouve son inspiration dans la période tumultueuse que vit l’une de ses patientes. En plein tournage, la jeune actrice Margot (Adèle Exarchopoulos) est enceinte de l’acteur principal (Gaspard Ulliel), compagnon de la réalisatrice (Sandra Hüller de Toni Erdmann) qui tourne un film d’amour sur l’île volcanique de Stromboli.

Sibyl est tellement impatiente de connaître un succès littéraire qu’elle n’hésite pas à faire fi de la déontologie et à considérer sa réalité comme une source de fiction. Ce portrait orageux d’une femme qui ne se contente pas d’une vie de famille pépère et laisse la tempête frapper son entourage, confirme que Victoria n’était pas un coup de chance et que

Justine Triet est une réalisatrice à suivre. La gamme d’émotions intenses et les motivations complexes et sombres sont l’opportunité pour Efira de faire valoir son talent. Le Festival de Cannes était naturellement sous le coup de l’émotion.

Fijn dat je wil reageren. Wie reageert, gaat akkoord met onze huisregels. Hoe reageren via Disqus? Een woordje uitleg.

Nieuws uit Brussel in je mailbox?