review

'Witz': le non-conformisme est à la fois la force et la faiblesse

Onze score

Une actrice francophone (Sandrine Blancke) souffre de lésions cérébrales qui l’empêchent de prononcer certains mots; elle est devenue trop directe et ne sait plus rire.

Sur les conseils de son médecin, elle contacte un Flamand qui a le même problème (Sam Louwyck). Elle est son salut, et il tombe amoureux d’elle, déterminé à la faire rire à nouveau. Un matériau philosophico-sociologique certes intéressant mais le non-conformisme du style et du contenu est à la fois la force et la faiblesse de Witz.

Fijn dat je wil reageren. Wie reageert, gaat akkoord met onze huisregels. Hoe reageren via Disqus? Een woordje uitleg.
Lees ook

Nieuws uit Brussel in je mailbox?