Ava Luna nous promet un grand trip au Botanique

Deux filles, trois gars et une lueur d’espoir. À New York, Ava Luna ravive la flamme no wave en dansant sur les cendres de la culture punk. Disciple de James Chance and The Contortions, rejeton d’ESG, le groupe cultive le savoir-faire d’une époque révolue avec un à point tout contemporain.

Entre les charmes bizarroïdes de St. Vincent, les mélodies chaloupées de Tune-Yards et les harmonies arty des Dirty Projectors, la musique d’Ava Luna se joue des codes du rock indépendant pour imaginer des chansons sexy et inclassables. De passage à Bruxelles, le quintette américain nous promet un grand trip.

Ava Luna 23/6, 19.30, Botanique

Fijn dat je wil reageren. Wie reageert, gaat akkoord met onze huisregels. Hoe reageren via Disqus? Een woordje uitleg.

Oproep: Lees of reageer je wel eens op online comments, op nieuwssites of social media? Wil jij bijdragen aan een constructief online debat? Doe dan nu mee met het RHETORiC-onderzoek en ontvang een waardebon. Meer info en inschrijven.

Bruxelles dans votre boîte mail?