De Palenque à Matongé: racines africaines

Dizzy Mandjeku.

Lors d’une visite à Bruxelles, le bassiste colombien Leonardo Gómez fut séduit par la vitalité musicale du quartier Matongé. Le chef d’orchestre d’Alé Kumá, une grosse pointure de la musique afro-colombienne, voulait étudier les connexions entre musique afro-colombienne et congolaise.

Il n’aurait pu trouver meilleur partenaire que Dizzy Mandjeku, l’un des plus grands guitaristes africains et ancienne main droite de la légende congolaise Franco. Une rencontre entre champetá et soukous, cumbia et rumba.

Un pont entre le continent noir et le nouveau continent qui ramène les fils perdus d’Afrique au son de leur terre mère.

> De Palenque à Matongé. 2/2, 20.00, Muziekpublique, Ixelles

Fijn dat je wil reageren. Wie reageert, gaat akkoord met onze huisregels. Hoe reageren via Disqus? Een woordje uitleg.

Nieuws uit Brussel in je mailbox?