Deux choréographes se partagents la soirée

Quand ils sont caressés, les sons font danser les corps et quand ils sont frappés, brutalisés, ils pénètrent au plus profond des corps et en prennent possession pour des résultats surprenants.

Deux chorégraphes se partagent la soirée pour mesurer les rencontres du son et du corps. Ayelen Parolin, le corps métamorphosé par un costume aux courbes grotesques, se laisse mener par les sons sortis du piano droit de Lea Petra.

Marielle Morales évolue aux sons des musiciens-bruiteurs Michiel Soete et Philippe Orivel. Recréation tantôt burlesque et poétique des réactions d’un organisme en mouvement, habité par les sons du quotidien et de l’univers.

Ayelen Parolin & Marielle Morales : Wherever the Music Takes You II > 2/3, Les Brigittines

Fijn dat je wil reageren. Wie reageert, gaat akkoord met onze huisregels. Hoe reageren via Disqus? Een woordje uitleg.

Nieuws uit Brussel in je mailbox?