La voix comme fabrique de l’espérance au Théâtre National

© Alice Piemme

Dans une geôle marocaine, Ali Aarrass, un citoyen belgo-marocain, est enfermé sur base d’aveux extorqués après 12 jours de torture. Soudées autour de Farida Aarrass, la sœur d’Ali, militantes, comédiennes, chanteuses professionnelles et amatrices unissent leurs forces et leurs voix contre cette injustice.

18 femmes en blanc racontent le calvaire subi par un homme emprisonné depuis 11 ans. Une histoire aux enjeux tragiques qui dépasse un cas individuel. La voix, c’est la fabrique de l’espérance. Présenté sous forme courte au festival XS, le spectacle revient dans une version longue qui en expose avec force toute la complexité.

Julie Jaroszewski : Le chœur d’Ali Aarrass 23 > 27/4, Théâtre National

Fijn dat je wil reageren. Wie reageert, gaat akkoord met onze huisregels. Hoe reageren via Disqus? Een woordje uitleg.
Lees ook

Nieuws uit Brussel in je mailbox?