Les voies sauvages

Un alpiniste se souvient de ses premières voies et des histoires de montagne que lui racontait son père. L’escalade, c’est aussi d’être sur le qui-vive mais aussi d’accepter d’être vulnérable.

On ne domestique pas la montagne. Comme la nature, elle ne change pas, c’est nous qui changeons. Dans sa relation avec la montagne, on découvre une philosophie de vie et un point de vue sur le monde, une leçon d’engagement.

C’est à partir des confidences d’un ami alpiniste qui lui racontait ses voies, ses sommets et ses regards dans le vide que Régis Duqué a écrit ce texte qu’il a confié au comédien Cédric Juliens.

LES VOIES SAUVAGES 18 > 30/9, Le Rideau@Les Brigittines

Fijn dat je wil reageren. Wie reageert, gaat akkoord met onze huisregels. Hoe reageren via Disqus? Een woordje uitleg.