Le 'Platteland' de Simon Vansteenwinckel

On dirait la Belgique, et en même temps on est ailleurs. Le temps est suspendu dans un noir et blanc contrasté et grainé. Les photos que Simon Vansteenwinckel a prises aux quatre coins du plat pays brouillent les frontières entre le réel et l’imaginaire.

Qu’est-ce que ce drôle de pays où l’on va au festival en peignoir, où l’on aime les sorcières et le pole dance, où la bière est sans faux col et les moissonneuses-batteuses se coursent à fond les pistons ? Cette humanité bigarrée qui fait la fête ou qui mène sa vie dans les interstices du quotidien est effleurée d’un regard poétique, pas cynique. Le carnaval dure longtemps quand on sait où regarder.

Simon Vansteenwinckel : Platteland > 4/5, Home Frit’ Home

Fijn dat je wil reageren. Wie reageert, gaat akkoord met onze huisregels. Hoe reageren via Disqus? Een woordje uitleg.

Nieuws uit Brussel in je mailbox?