Vandeput: "Nous n'allons pas vendre de pièces du Musée de l'Armée"

© JC

Le Ministre de la Défense Steven Vandeput a nié mercredi avoir le projet de se défaire de certaines pièces de la collection du Musée de l'Armée à Bruxelles. Illes restent la propriété de l'état fédéral et ne peuvent donc pas être vendues.

Le comité Tervueren-Montgomery avait lancé une pétition le 28 janvier pour protester conte la vente d'une partie de la collection du musée au parc du Cinquantenaire. Plus de 10.000 personnes ont déjà signé la pétition.

"Toutes les collections du Musée de l'Armée restent la propriété de l'état fédéral, et ne peuvent être vendues car l'institut public fédéral gère les collections", a réagi Vandeput.

Le gouvernement a annoncé une réforme du Musée Royal de l'Armée et de l'Histoire Militaire, qui intègrera en avril le nouveau War Heritage Institute (WHI). Cet institut regroupera toutes les institutions fédérales qui commémorent les guerres.

Entre autres le CGSP Défense a manifesté son inquiétude quant au fait que certaines pièces pourraient changer de destination sur simple décision du conseil d'administration. D'autres pièces pourraient intégrer des expositions permanentes dans les régions et donc quitter Bruxelles.

"Il sera toujours possible de renvoyer les pièces à Bruxelles", selon le ministre, qui met en avant que l'institut WHI sera "centralisé" à Bruxelles.

Fijn dat je wil reageren. Wie reageert, gaat akkoord met onze huisregels. Hoe reageren via Disqus? Een woordje uitleg.
Lees meer over