Le Japan Film Festival : dix avant-premières et neuf films rares

'The Pass: Last Days of the Samurai' de Takashi Koizumi .

Bruxelles compte beaucoup de festivals du film mais les films japonais sont très peu mis à l'honneur, malgré leur illustre héritage. Le tout nouveau Japan Film Festival Brussels est donc le bienvenu.

Le festival veut créer une vraie ambiance de festival en organisant une initiation au kendo, une démonstration de kimono, de la musique koto et taiko, un stand manga, une cérémonie du thé et deux expos photos. Mais ce sont bien entendu avant tout les films qui comptent. Le programme est composé de dix avant-premières de films japonais récents et neuf films rares ou inédits un peu plus anciens.

Le film d'ouverture The Pass: Last Days of the Samurai est un jidai-geki ou film de samouraï. Jadis, le réalisateur Takashi Koizumi avait travaillé comme assistant pour le film Ran d'Akira Kurosawa, le plus grand des réalisateurs japonais. On espère donc qu'il a été bien attentif. Son héros reçoit une promotion pour être resté neutre avant la guerre de Boshin, qui a déchiré le Japon en 1868. Finalement, il n'a eu d'autre choix que de prendre part à la lutte.

Dans le film de clôture Tokyo Dragon Chef, deux yakuzas pensionnés ouvrent un restaurant de ramen mais une bande urbaine assoiffée de sang les force à reprendre les armes. Ici, ce n'est pas le synopsis qui attire le plus, plutôt le nom du réalisateur. Le réalisateur culte Yoshihiro Nishimura est devenu un des favoris du festival fantastique bruxellois BIFFF grâce à des films grotesques et hilarants comme Tokyo Gore Police ou Helldriver. Et dans ce même vivier, on retrouve le réalisateur Hitoshi Matsumoto. Il présente pas moins de trois films au festival, pour un départ tout en joie et en bizarreries, comme avec le film comique, surréaliste et complètement déjanté Symbol.

Mais il n'y a bien entendu pas que des films déjantés. Silence est un classique de 1971 de Masahiro Shinoda et raconte l'histoire de deux jésuites qui essaient de convertir les gens dans le Japon du XVIIe siècle et finissent par se faire cruellement torturer. Ça vous dit quelque chose? Martin Scorsese en a fait un remake il y a cinq ans.

JAPAN FILM FESTIVAL BRUSSELS
17 > 19/9, Espace Lumen, 20 > 24/9 Tour & Taxis, www.jffb.org

Meer nieuws uit Brussel

Bruxelles dans votre boîte mail?