Le Millenium Festival : le rendez-vous avec les meilleurs documentaires engagés

Les Enfants Terribles

Le Millenium Festival est le rendez-vous bruxellois annuel avec les meilleurs documentaires engagés du monde entier, aussi depuis une ancienne boutique des Marolles.

Ne pas uniquement rêver d'un monde plus juste et plus équitable mais vraiment mettre la main à la pâte. Beaucoup de gens le font et les réalisateurs de documentaires engagés aiment mettre cela en avant. Depuis 2009, Bruxelles compte un festival qui met ces films-là sous la lumière des projecteurs : le Millenium Festival. Le nom du festival rappelle les objectifs Millenium que 189 pays se sont engagés à respecter en 2000. La diminution de la mortalité infantile était un de ces objectifs.

Cette année aussi, vous pourrez accroître vos connaissances du monde. Brotherhood est le portrait de trois bergers bosniens qui grandissent dans l'ombre de leur père, un prédicateur islamique sévère et radical. Dans Les Enfants terribles, Ahmet Necdet Çupur montre la vie quotidienne de sa famille dans un village turc isolé. La volonté des jeunes de changer la société se heurte aux valeurs traditionnelles des parents.

Dans I am Chance, le Bruxellois Marc-Henri Wajnberg suit un groupe de jeunes filles qui vivent dans les rues de la toujours vivante Kinshasa. Chancelvie et ses copines affrontent les difficultés avec le sourire et avec résilience. Elles volent mais partagent le butin, se prostituent mais font aussi de l'art.

Et cette année encore, vous pourrez en apprendre plus sur Bruxelles. Le film documentaire My Paper Life est un portrait intime, subtil et franc d'une famille syrienne quittant à peine les quatre murs roses de leur logement bruxellois. Les dessins colorés de la fille aînée prennent vie et trahissent leurs souvenirs et rêves qui auraient dû devenir des projets.

À ne pas rater aussi : Éclaireuses de Lydie Wisshaupt-Claudel. Elle a filmé Marie Pierrard et Juliette Pirlet, un duo ayant quitté l'enseignement classique en 2015 pour s'occuper des nombreux enfants arrivés à Bruxelles avec quasiment aucune expérience scolaire. Elles ont commencé dans un parc à Anderlecht et depuis 2017, dans une ancienne boutique des Marolles, la Petite École, une école qui forme sans être une grande école traditionnelle.

Meer nieuws uit Brussel

Bruxelles dans votre boîte mail?