review

Les Hirondelles de Kaboul: L'amour au temps des talibans

Les Hirondelles de Kaboul fait planer un brin d’espoir aux heures les plus sombres de Kaboul.
Onze score

La terrible répression des talibans étouffe l’amour d’un jeune couple afghan à Kaboul. Pourtant, le film d’animation Les Hirondelles de Kaboul ne sombre pas dans le désespoir.

Appelons un chat un chat. Les Hirondelles de Kaboul n’est ni un documentaire ornithologique ni un reportage sur la façon dont les Afghans de Kaboul ont vécu le régime terroriste des talibans il y a vingt ans. Ce film d’animation est une adaptation du livre fascinant de Yasmina Khadra, militaire algérien reconverti en écrivain à succès.

Ne vous attendez pas à une représentation détaillée d’une réalité déplorable, mais à une histoire sur des thèmes importants avec une bonne dose de tragédie et de métaphores et une intrigue ingénieusement ficelée.

À Kaboul en 1998, un jeune homme participe, à son grand étonnement et contre tous ses principes, à la lapidation d’une femme condamnée par les talibans. Le malaise est profond, mais que doit en penser sa femme, forcée de revêtir une burka pour sortir de la maison, à qui le chant est interdit, tout comme le dessin et l’enseignement ?

Aquarelle

Ils s’aiment beaucoup, mais leur amour peut-il résister à tant de malheurs et à la répression révoltante ? Un deuxième couple leur est opposé. Un gardien de prison pour femmes désabusé reçoit comme conseil de ses amis talibans de renier sa femme à l’agonie pour en prendre une autre.

L’histoire est déchirante mais le pathétique est tenu à distance grâce l’animation 2D douce et raffinée de la coréalisatrice (avec Zabou Breitman) Eléa Gobbé-Mévellec. Elle traduit graphiquement la lumière du jour particulière à Kaboul et se sert de la lumière blanche comme excuse pour faire disparaître ou apparaître des détails et des traits.

La beauté de l’aquarelle instillée en douceur est une réponse à la terreur physique et psychologique des talibans. Zunaira, personnage emprisonné et passionné, apporte la même réponse à un régime qui pousse à la déshumanisation. Les Hirondelles de Kaboul fait planer un brin d’espoir aux heures les plus sombres de Kaboul.

Fijn dat je wil reageren. Wie reageert, gaat akkoord met onze huisregels. Hoe reageren via Disqus? Een woordje uitleg.
Lees ook

Nieuws uit Brussel in je mailbox?