Ria Carbonez à propos de son spectacle: 'J'utilise mes mots comme une arme'

© Hypercut
| Ria Carbonez is een vertelster die moeilijke situaties in Congo beschrijft.

Ria Carbonez est une conteuse belge d’origine congolaise. Le 30 juin 2022, elle montera sur scène pour présenter son spectacle, Le Voyage du bout du monde, qui relate quelques réalités difficiles en République démocratique du Congo. "Mes mots sont les armes dans ce spectacle qui veut relier les deux thèmes."

Dans le cadre du Festival Propulse off 2022, qui vise à promouvoir les arts de la scène en Fédération Wallonie-Bruxelles auprès des professionnelles du secteur, la conteuse Ria Carbonez sera présente ce jeudi avec son spectacle Le Voyage du bout du monde à l’espace Magh.

Exclusion, enfants 'sorciers' et violences aux femmes

Le Voyage du bout du monde dénonce le drame des enfants dits 'sorciers' et la violence faite aux femmes en temps de guerre en RDC. Carbonez a eu cette idée lorsqu’elle vivait dans la capitale Kinshasa, de 2004 à 2009. "L'histoire des enfants sorciers m’est venue lorsque je siégeais comme membre du jury d'un concours de rédaction à Kinshasa. Plusieurs enfants ont évoqué ce thème et cela m'a beaucoup touché," explique Carbonez.

En ce qui concerne le thème des femmes violées, l'idée luis est venue après avoir suivi le documentaire du réalisateur belge Thierry Michel, consacré au Congolais et prix Nobel de la paix 2018 Dr. Denis Mukwege. Il fait un travail efficace auprès des femmes violées dans l’est de la RDC. "Ce documentaire m’a bouleversé. Je me suis demandée comment je pourrais apporter de l’aide à ses femmes, je ne voulais pas être une simple spectatrice. Alors, comme je suis conteuse, j’ai utilisé mes mots comme une arme pour créer ce spectacle qui relie les thèmes," explique-t-elle d’une voix triste.

30 juin

Ria Carbonez pense également que la date du 30 juin pour son spectacle est une excellente idée, car elle correspond à la date de l’indépendance de la République démocratique du Congo. "Je n’ai pas choisi cette date, mais c’était la seule date disponible. Je trouve cela très symbolique de parler du Congo le jour de son indépendance," renchérit-elle.

Unir deux pays

Avec une dizaine de spectacles à son actif, Ria Carbonez a un master en relations publiques. Mais elle a choisi de suivre son talent de conteuse. Elle pense que ce métier permet de toucher le public de façon plus directe et de lui transmettre des valeurs universelles comme le respect d'autrui.

En 2007, elle a même été sélectionnée pour le festival Yambi qui rassemblait 150 artistes pour représenter la culture congolaise en Belgique. "J’étais très émue et c’était un honneur pour moi. Cela m’a permis d’unir mes deux pays et de me sentir acceptée par la communauté artistique congolaise" conclut-elle.

Meer nieuws uit Brussel

Bruxelles dans votre boîte mail?