Miroslaw Balka: Der Aufbruch

Partir, loin d’ici, tel est l’objectif du personnage de la nouvelle de Franz Kafka qui donne son titre à l’exposition de l’artiste polonais Miroslaw Balka.

Partir pour oublier, pour ne pas recommencer comme ont dû se dire ceux qui ont connu le mal. Du mal que certains hommes ont imposé à d’autres, il ne reste que des ruines, des amas de pierres et de briques agglutinés comme des fragments de mémoire. Dans ce silence plein d’échos qu’il faut vider de l’intérieur, l’artiste cherche la mesure de l’absence. Et quand un mantra emplit le vide comme une litanie, c’est pour égrener des mots ordinaires que nous partageons tous. 

> Miroslaw Balka: Der Aufbruch > 2/6, Dvir Gallery

Fijn dat je wil reageren. Wie reageert, gaat akkoord met onze huisregels. Hoe reageren via Disqus? Een woordje uitleg.
Lees meer over