Près de 1.000 manifestants pour le droit à l'avortement

© Vrouwenraad

Menés par plusieurs groupes d'action féministes venus de toute l'Europe, 1.150 femmes et hommes se sont réunis à Bruxelles pour plaider pour le droit à l'avortement en Europe jeudi soir. Le 28 septembre, Journée internationale pour l'avortement.

Scandant le slogan: «Mon corps, mon choix», la foule s'est déplacée de l'Esplanade du Cinquantenaire vers la place Schuman. La marche était sous le signe de la solidarité avec les femmes dans les pays européens où l'avortement n'est pas encore garanti.

"Pensez à l'Irlande et à Malte, où de fait l'avortement est interdit, mais pensez également à un certain nombre de pays d'Europe de l'Est, tels que la Hongrie ou la Pologne, qui ont été les précurseurs, mais où, ces dernières années, des mesures rétrogrades ont été prises", déclare Sophie De Graeve du groupe de réflexion féministe Furia.

Que toutes les femmes européennes n'aient pas le droit de disposer de leur propre corps est incompréhensible pour les militants. Ils demandent que le droit à l'IVG soit reconnu comme un droit fondamental pour l'égalité hommes-femmes.

"En Belgique, nous n'y sommes pas non plus car l'avortement est encore inscrit dans le droit pénal, et cela n'est vraiment plus de notre temps. Il ne s'agit pas de morale, mais de la santé sexuelle des femmes" , dit De Graeve.

Fijn dat je wil reageren. Wie reageert, gaat akkoord met onze huisregels. Hoe reageren via Disqus? Een woordje uitleg.

OPROEP: Reageer jij soms op online nieuwsartikels of wil je het wel eens proberen? Doe mee aan het RHETORIC-onderzoek en wie weet win jij een van onze 10 prijzen! Neem nu deel..

Lees meer over
Lees ook