La littérature flamande en quatre rencards

La Foire du Livre de Bruxelles 2019 a lieu autour de la Saint-Valentin et embrasse la littérature flamande avec son programme Flirt Flamand. Nous avons sélectionné pour vous quatre profils séduisants sur le site de rencontres pour écrivains flamands. 

Tom Lanoye, Rachida Lamrabet, Stefan Hertmans, Annelies Verbeke, Bart Moeyaert, Tom Schamp, David Van Reybrouck, Wauter Mannaert, Els Moors ... sont tous des auteurs néerlandophones qui vont tenter de vous charmer puisque la Flandre sera l’invitée d’honneur de la Foire du Livre de Bruxelles. Mais avant de vous lancer dans une relation sérieuse, vous désirez sans doute en savoir plus sur les écrivains avec lesquels vous avez rendez-vous. Faisons donc défiler les profils. 

 

1649 Lize Spit
© Keke Keukelaar

Lize Spit

Cubedeglace88

Un bon parti car : Avant d’avoir enflammé la critique en janvier 2016 avec son premier roman très bien écrit et percutant de presque cinq cents pages Het smelt (Débâcle), il y avait déjà six éditeurs qui se battaient pour la publier sur base de plusieurs de ses nouvelles. Le livre a figuré sur la liste des meilleures ventes en librairie pendant des mois. De nombreuses traductions ont suivi, et une adaptation au cinéma par Veerle Baetens  est prévue.

Le courant passe-t-il avec un francophone? Spit est originaire d’un petit village en Campine, mais son roman montre clairement que ce ne doit pas être une partie de plaisir de grandir là-bas. En 2005, l’écrivaine déménage à Bruxelles pour étudier au RITCS (elle écrit également des scénarios de film).

Ne vous fiez pas aux apparences. Grain de beauté, fossette au menton, cils qui créent un léger déplacement d’air à chaque battement: Spit est aussi charmante que talentueuse et modeste. Comment elle arrive à faire tenir droit sur sa tête cette quantité de cheveux en chignon négligé n’est qu’une des nombreuses énigmes entourant l’écrivaine.

Petit défaut: Spit doit encore finir d’écrire la suite de ce premier roman à succès. Vu le sérieux avec lequel elle conçoit la littérature et le désir maniaque de travailler qui est le sien, tout le reste ne passe qu’en second.

Quand pouvez-vous la rencontrer? Lecture croisée (avec Adeline Dieudonné), le 17/2 à 14.00 au Pavillon Flamand (stand 121).

 

1649 Herr Seele
© Filip Meutermans VK

Herr Seele

Pianistshootscowboy59

Un bon parti car: Le père spirituel de presque 60 ans du charmant personnage de bande dessinée Cowboy Henk, Peter van Heirseele pour les intimes, associe l’humour, la rapidité d’esprit, l’émerveillement et l’enthousiasme d’un enfant hyperkinétique bavard à l’érudition réfléchie et au savoir-faire discret du peintre, accordeur de piano et macrobiote qu’il est aussi.

Le courant passe-t-il avec un francophone? Absolument, car cet absurdiste d’Ostende est un descendant direct de Magritte et de nombreux autres surréalistes belges. Avec Histoire de la Belgique pour tous: racontée par Cowboy Henk, la déclaration d’amour de Herr Seele à notre pays est également disponible en français. D’après les tabloïds, l’artiste a déjà eu une amante française, donc il maîtrise la langue.

Ne vous fiez pas aux apparences. Quand on voit M. Seele, on se demande pourquoi les hommes grands, minces et chauves, en costumes rétro et colorés, ne sont pas la norme. Et même si ce Cowboy Henk à la gâchette facile n’était autobiographique qu’à 1%, cela ferait quand même de Herr Seele une bête au lit.

Petit défaut: Les nouveaux amis et petites amies devront partager Herr Seele avec Kamagurka, son autre moitié artistique avec lequel il entretient une relation tumultueuse depuis près de quarante ans.

Quand pouvez-vous le rencontrer? Spécial BD : Flandres (avec aussi Brecht Evens, Brecht Vandenbroucke) le 16/2 à 15.00 au Palais des Imaginaires (stand 340)

1649 Griet Op de Beeck
© Koen Broos

Griet Op de Beeck

Tupeuxlembrasser73

Un bon parti car : Griet Op de Beeck est sans aucun doute l’auteur de fiction le plus vendu en Flandre et aux Pays-Bas ces dernières années. Après une carrière de journaliste et de chroniqueuse, ce talent de Turnhout a été révélé le 31 janvier 2013 avec Vele hemels boven de zevende (Bien des ciels au-dessus du septième). Trois autres romans à succès ont suivi avec des portraits de personnages qui tentent de concilier leur vulnérabilité et leurs traumatismes avec l’amour et la confiance.

Le courant passe-t-il avec un francophone? À première vue, Op de Beeck écrit plutôt en flamand avec ses 'ge' et 'gij', mais ses livres ont depuis été traduits en anglais, en allemand, en arabe, en tchèque, en afrikaans, en japonais et même en français (Éditions Héloïse d'Ormesson à Paris). L’humanité de ses récits n’a, par ailleurs, pas besoin de traduction.

Ne vous fiez pas aux apparences. Op de Beeck est une personne toujours fraîche, avec des yeux auxquels on ne peut rien cacher, un sourire que l’on prend comme un cadeau et une coiffure qui est devenue entretemps un best-seller en Flandre.

Petit défaut: Toute personne qui se méfie lorsqu’une femme enchaîne les best-sellers devrait s’abstenir de toute relation avec Griet. Lors d’un premier rendez-vous, mieux vaut éviter de revenir sur le débat linguistique provoqué dans les médias suite à la parution de ses livres sur la règle du participe passé en -d ou en -t en néerlandais.

Quand pouvez-vous la rencontrer? La Traduction littéraire (NL-> FR): tour de force (Isabelle Rosselin, traductrice de Beecks, dialogue avec Philippe Noble, traducteur de David Van Reybrouck), le 15/2 à 20.00

1649 Jeroen Olyslaegers
© Koen Broos

Jeroen Olyslaegers

Dionysiac67

Un bon parti car : Cet Anversois pure souche a fait ses débuts en 1994, mais il est maintenant au top de sa forme. Son dernier roman, Wil (Trouble) - un récit emblématique sur la collaboration dans sa ville natale occupée – a été couvert de prix littéraires. Olyslaegers s’était également fait remarquer en tant que dramaturge. Il a ainsi démontré sa connaissance et son respect des Grecs anciens avec les textes monumentaux de Jan Fabre. En plus de cela, Olyslaegers est un activiste au grand cœur qui lutte en paroles et en actes contre les injustices et les inégalités dans notre société.

Le courant passe-t-il avec un francophone? En 1996, Olyslaegers a publié un recueil d’histoires intitulé Il faut manger : il connaît donc au moins ces trois mots de français. Le grand atout de ce narrateur enthousiaste est qu’il peut expliquer mieux que quiconque ce qui est vrai dans l’affirmation : « tous les Flamands sont des fascistes ».

Ne vous fiez pas aux apparences. Tout ce qu’on dit à propos des hommes à la chevelure luxuriante semble se vérifier. Cette tête de lion aux pieds de bouc ne s’habille pas seulement comme un bohémien, le satyre autoproclamé de la littérature flamande adopte également un style de vie dionysiaque avec fêtes et rituels païens.

Petit défaut: Le roman d’Olyslaegers Wil est le dernier volet d’une trilogie composée des tomes Wij et Winst. Les mots qui commencent par un 'W' sont peut-être un test d’éloquence pour Wallons et francophones en néerlandais.

Quand pouvez-vous le rencontrer? Entretien avec Stéphanie Vanasten, le 15/2 à 18.00 au Pavillon Flamand (stand 121) ; En temps de guerre (avec David Diop et Philippe Collin), le 16/2 à 16.00, Place de l’Europe (stand 207).

 

FOIRE DU LIVRE: FLIRT FLAMAND 14> 17/2, Tour & Taxis, www.flirtflamand.be

Fijn dat je wil reageren. Wie reageert, gaat akkoord met onze huisregels. Hoe reageren via Disqus? Een woordje uitleg.
Lees meer over
Lees ook

Nieuws uit Brussel in je mailbox?