Aux Saveurs des Mots

(© Saskia Vanderstichele)

Aux Saveurs des mots est un nouveau venu sur l’avenue Georges Henri, en plein Woluwe. Cette brasserie aménagée de manière moderne et installée en demi-étage au-dessus du bar du même nom, donne une belle première impression. Des mots savoureux comme « waterzooi », « cuberdon » et « anguilles au vert » ornent les murs brun chocolat avec ici et là un accent vert vif.
La philosophie de la maison tourne explicitement autour de la cuisine traditionnelle belge et de ses atouts. C’est pourquoi nous avons laissé de côté les scampis et le carpaccio de bœuf égarés sur la carte et avons opté pour l’une des rares entrées vraiment belges proposées : un duo de croquettes au fromage (€9). 
Dans le chapitre bruxellois, nous avons choisi, parmi les boulettes à la sauce tomate et les chicons au gratin (€14,50), une bouchée à la reine (€14,50). Celle-ci était servie avec un petit bac de frites mais hélas rien de plus que deux brins de ciboulette en guise de verdure. Tout cela n’était pas mauvais du tout, mais en même temps pas extraordinaire et servi avec une indifférence polie qui nous a forcée à un certain moment à descendre au bar pour pouvoir commander une bouteille d’eau. Et ceci avec en fond sonore les beats du samedi soir de Radio Nostalgie diffusés à plein tube par les baffles, ce qui contrastait avec l’ambiance agréable que les propriétaires des lieux ont veillé à créer dans l’aménagement. 
Les banalités de la carte des desserts - mousse au chocolat, tiramisu, crème brûlée et une série de glaces et de sorbets - ne nous poussaient pas non plus à rester plus longtemps. 
Bien qu’il n’y ait en fin de compte pas grand-chose à reprocher à la nourriture, ce n’est pas une adresse que l’on retiendra.

Aux Saveurs des Mots ••
avenue Georges Henrilaan 279, Sint-Lambrechts-Woluwe/Woluwe-Saint-Lambert, 02-770 12 15, 
gesloten/fermé/closed: za/sa/Sa (lunch/midi), zo/di/Su (avond/soir/evening) & di/ma/Tu

Fijn dat je wil reageren. Wie reageert, gaat akkoord met onze huisregels. Hoe reageren via Disqus? Een woordje uitleg.

 

 

Lees meer over
BRUZZ Magazine
deze week
  • Het clandestiene café: verboden avond aan de toog
  • De geldstromen van We Love BXL blootgelegd
  • Dalende verkoop dwingt chocolatiers om creatief te zijn
  • Hier vind je BRUZZ in de stad
  • Archief
deze week
  • Françoiz Breut: Brusselse popbricoleur in Vlaamse velden
  • United Fashion Festival: la mode, aussi, se remet en question
  • Naomi 'Namglam' Waku: makeup is an art form
  • BRUZZ in the city
  • Archief
Neem een abonnement