review

Resto: Certo

© Saskia Vanderstichele
Onze score

Avec Certo, Federico Mazzoni débarrasse la cuisine italienne du superflu. Résultat des courses, ça passe ou ça casse.

À la place d'Unico se tient désormais Certo, une enseigne proposant une vision minimaliste de la gastronomie transalpine. On la doit notamment à Federico Mazzoni qui a fait les beaux jours de la Gazzetta. Romain d'origine, il en connaît un rayon en matière de vins nature et de bons produits. Seul souci, à l'instar d'un patron de bouchon lyonnais, l'homme a une solide personnalité. Votre tête lui revient ? Tant mieux. Vous êtes du genre à vouloir du parmesan sur les vongole ?

Tant pis, surtout pour vous. Heureusement, Mazzoni se fait épauler par Kim, jeune femme débarquée de Marseille et repérée chez Angelina. Son sourire éclatant arrondit les angles. Le décor de Certo a été revu et corrigé par le bureau d'architecture Lhoas & Lhoas dont l'approche less is more épouse à la perfection le propos de l'endroit. Murs blancs, étagères tirées au cordeau, micro-cuisine intégrée, la grammaire formelle est efficace. La carte est réduite au minimum, soit cinq entrées, trois plats, un plateau de fromages et trois desserts.

Pour avoir testé les différentes entrées, on a trouvé remarquable le filetto d'oca al bergamotto (10 euros en version piccola). Ce magret fumé d'oie accompagné d'huile d'olive à la bergamote repose sur un accord gras-fumé-acide très convaincant. On a choisi le plat classique voire culte, des linguine cacio e pepe (14 euros). Ils sont préparés à la romaine sans aucun compromis : du pecorino, une bonne dose de poivre frais moulu au dernier moment et des pâtes. Pas d'ajout de crème, pas de sel supplémentaire et surtout pas de parmesan. Imparable.µ

Le plus ? Les suggestions vin de Mazzoni qui sont sublimes : prosecco Casa Coste Piane, perles des Dolomites signées Elisabetta Foradori ou Passito Massa Vecchia. Le tout sans jamais oublier de demander le budget qui est le vôtre.
 

di/ma/Tu > vr/ve/Fr: 11.00 > 23.00

0473 49 64 93
Fijn dat je wil reageren. Wie reageert, gaat akkoord met onze huisregels. Hoe reageren via Disqus? Een woordje uitleg.
Lees meer over
Lees ook
BRUZZ Magazine
deze week
  • Klimaatactiviste Youna Marette: 'Klimaat is bijna trendy geworden'
  • 1030/0 herdenkt doodgereden journaliste
  • Buurtinformatienetwerk aan de Zavel
  • Hier vind je BRUZZ in de stad
  • Archief
deze week
  • Superheroes Never Die: Art Spiegelman
  • Taxiwars. De drive van Tom Barman
  • Paying for it: la Brute donne voix aux prostituées
  • BRUZZ in the city
  • Archief
Neem een abonnement