1640 In-the-Aisles-c-Sommerhaus-Filmproduktion---Anke-Neugebauer
Review

'Liebe in den Gängen': quelque chose de magique

NR
© BRUZZ
28/11/2018

Les occasions de voir l’excellente Sandra Hüller de Requiem et Toni Erdmann à l’œuvre sont rares. Les films allemands n’ont pas la cote dans nos cinémas. Nous vous aurions recommandé Liebe in den Gängen même sans la présence de l’actrice.

Ce n’est pas un grand film mémorable mais il est sympathique et original. L’histoire tourne autour de l’idylle aux débuts laborieux entre deux employés d’une entreprise de vente en gros est-allemande qui a connu des temps meilleurs.

Christian (Franz Rogowski), un nouveau venu timide, est spécialisé dans l’art de l’empilement à grande échelle et de la conduite de chariot élévateur. Marion (Hüller) est la femme fatale mariée et exubérante du département des confiseries. Ce n’est pas tant leur amour sur le lieu de travail qui est charmant, mais l’amour légèrement ironique et mélancolique que le réalisateur Thomas Stuber voue à l’endroit.

Il considère, à juste titre, le lieu de travail comme le théâtre dans lequel nous allons jouer tous les jours pour y remplir notre rôle et notre vie. Celle des personnages maladroits du film n’est pas une partie de plaisir. Mais dans l’obscurité de la nuit, les couloirs sans fin et les tours de marchandises ont quelque chose de magique. C’est un début.

Fijn dat je wil reageren. Wie reageert, gaat akkoord met onze huisregels. Hoe reageren via Disqus? Een woordje uitleg.

Read more about: Brussel, Film, Sandra Hüller

More news from Brussels

Iets gezien in de stad? Meld het aan onze redactie