review

'Oh Lou Lou': beauté naturelle

© Saskia Vanderstichele
Onze score

Le magasin est un nuage rose. Il y a un peu partout de belles et grosses fleurs, à l’arrière, un réfrigérateur rose pastel. Les poudres, les flacons et les savons vous fixent avec douceur. Tout ressemble à des bonbons ou à des cupcakes, si délicats. Mais ne vous y trompez pas, les produits d’Oh Lou Lou ! ne sont pas des desserts.

La marque existe depuis presque quatre ans et vient de Woluwe-Saint-Lambert. C’est là que sont fabriqués les savons, les shampooings et les crèmes. Les produits, des crèmes antirides à l’argile nettoyante, étaient déjà présents dans des magasins bios tels que Färm, mais ils ont maintenant leur propre vitrine rose poudré.

Cela peut paraître un peu oppressant au début, mais la vendeuse vous guidera volontiers à travers la gamme. Chaque bouteille reçoit une explication simple et professionnelle, chaque huile ou savon a une histoire. Les ingrédients sont tous bios et la marque tient à produire le moins de déchets possible. « Parfois, nous demandons même au client s’il n’a pas un pot pour y verser le produit. Mais c’est rarement le cas », rigole la vendeuse.

Ils vendent donc aussi des pots et des tubes réutilisables. Les produits ne sont pas seulement un régal kitsch pour les yeux, ils ont également un prix raisonnable. La crème antirides la plus chère coûte 34,60 euros et un gommage corporel à l’huile de citron coûte 29,50 euros.

Et pour ceux qui ne veulent vraiment pas d’articles tout faits, peu importe la quantité, on y trouve aussi des fleurs et des herbes séchées. Pour vous y mettre vous-même. Des boutiques comme il en faudrait plus, mais peut-être un peu moins roses.

Fijn dat je wil reageren. Wie reageert, gaat akkoord met onze huisregels. Hoe reageren via Disqus? Een woordje uitleg.
Lees ook

Nieuws uit Brussel in je mailbox?