Des centaines de Catalans débarquent à Bruxelles

© An MissottenBRUZZ

Après les 200 bourgmestres, c'est au tour de 2 000 citoyens d'envahir la capitale belge. D'ici deux semaines, un large groupe de Catalans est attendu à Bruxelles pour réclamer le respect de la démocratie. Il s'agit de membres de la branche catalane du mouvement nationaliste européen ICEC. "Nous sommes à la recherche d'un lieu où héberger ces personnes".

La International Commission of European Citizens (ICEC) est une ONG qui réunit des mouvements nationalistes comme ceux d'Ecosse, des Pays-Basques, de la flandre et de la Catalogne, entre autres. Le dernier groupe a décidé de venir à Bruxelles le 7 décembre prochain pour exprimer son indignation à l'encontre de l'Union européenne.

"Ils veulent le respect de leur démocratie, la libération de leurs politiques emprisonnés, dénoncer l'hypocrisie des responsables non élus à Bruxelles et montrer que la Catalogne peut sauver l'Union européenne et non l'inverse", explique le président de l'ICEC Flandre, Bernard Daelemans, à BRUZZ.

Recherché: 2.000 lits
De nombreuses personnes issues de ce mouvement ont un procès sur le dos en raison d'une implication de près ou de loin dans l'organisation du référendum catalan du 1er octobre qui est considéré comme anticonstitutionnel par l'Etat espagnol. "Nombreux sont ceux qui ont besoin d'argent pour les procédures et les sommes astronomiques réclamées".

C'est pourquoi ils cherchent un hébergement gratuit à Bruxelles. Via le site internet de l'ICEC, tout le monde peut proposer un lit et la demande est grande. Pour le moment, un catalan sur sept a trouvé un lit pour une ou deux nuitées, le mois prochain. Près de 2000 Catalans se sont déjà inscrits. "Cependant, nous nous attendons à ce que le nombre d'inscriptions grimpe et que plusieurs centaines de participants viennent sans s'inscrire", ajoute Bernard Daelemans.

Peu de logements à Bruxelles
La plupart des lits proposés se trouvent en Flandre, parfois même à Ostende ou Saint-Nicolas. Le président flamand n'est pas très optimiste quant à la disponibilité de lits à Bruxelles. "C'est déjà assez difficile comme ça d'en trouver en Flandre. Cependant, je sais que les Catalans ne se décourageront pas et iront loger à l'hôtel. 

Au programme du 7 décembre, une marche en début d'après-midi de Montgomery jusqu'au Parc du Cinquantenaire où aura lieu un rassemblement en plein air. Plus tard dans l'après-midi, une conférence au Parlement européen aura lieu avec le parlementaire Mark Demesmaeker (N-VA). En soirée, diverses activités seront organisées auxquelles le PDeCAT, le parti du président catalan destitué, Carles Puigdemont, ne manquera pas de participer. 

Lees meer over
Lees ook