Noël à Bruxelles (1): Eva de Pologne

© Sam De Ryck

Dans notre série sur comment les Bruxellois de nationalité différente fêtent Noël, nous avons parlé à la Polonaise Eva. En Pologne, Noël est tellement important qu'ils le fêtent pendant trois jours. Le premier jour, le 24 décembre, est placé sous le signe de la famille et de la tradition. Ils jeûnent en journée et dès 18 heures, ils mangent un repas sans viande et sans alcool en famille.

Eva nous parle de Noël dans son appartement à Saint-Gilles. La femme de ménage de 59 ans est née à Bialystok, près de la frontière biélorusse, et est venue s'installer en Belgique il y a 25 ans. Elle a presque toujours fêté Noël ici, avec ses deux filles, ses deux beaux-fils et ses deux petits-enfants.

"Pendant le réveillon de Noël, nous mangeons des repas végétariens. Des pierogi par exemple, des espèces de ravioli que nous mangeons farcis avec de la choucroute et des champignons des bois séchés. Nous mangeons aussi du poisson, mais uniquement du hareng et de la carpe. Ces poissons sont difficiles à trouver ici, mais heureusement, j'ai une amie qui travaille chez un poissonnier juif et elle peut m'en procurer."

"Pendant le repas, nous buvons une espèce de compote à base de fruits séchés, des petites pommes ou des prunes. La tradition veut que nous ne buvons pas d'alcool pendant le réveillon de Noël, même si cela a un peu changé ces dix dernières années. Maintenant, il nous arrive de boire du vin rouge, mais pas plus d'une bouteille."

Même sans alcool, l'ambiance est au beau fixe. "Après le repas du soir, le Père Noël en personne distribue les cadeaux. C'est une tradition polonaise qui existait déjà quand j'étais enfant. Si un vrai Père Noël ne peut pas passer, un de mes beaux-fils se déguise rapidement. Dansle feu de l'action, les petits-enfants ne reconnaissent même pas le membre de leur famille. A table, nous chantons des chansons, et en général nous allons à la messe de minuit après."

Une assiette supplémentaire
Les valeurs chrétiennes sont aussi respectées en dehors de l'église. "Nous mettons toujours une assiette supplémentaire à table, afin de permettre à un invité imprévu de se joindre à nous, mais aussi car la place vide permet de commémorer les défunts. A Noël, nous appelons aussi les gens que nous n'avons pas bien traitées ou contre qui nous sommes fâchés afin de leur présenter nos excuses."

Les 25 et 26 décembre, la fête continue. Des amis viennent nous rendre visite et l'alcool coule à flots. "On prépare toutes sortes de boissons: whisky, vodka, bière, vin etc. Nous préparons aussi plusieurs repas. Nous ne servons pas tous les plats l'un derrière l'autre, mais servons la dinde, le canard, les roulades et autres plats typiques en même temps aux invités. Je fais tout moi-même, je passe donc la journée entière dans la cuisine."

Ma fille Agneta est mariée à Jason, un Anversois. Il apprécie surtout mes plats à base de pommes de terre. Les Flamands aiment bien les pommes de terre, j'ai compris cela (rigole). Et mes gnocchi aussi, il en raffole."

Des bonbons dans le sapin
Ce Noël, pour la première fois depuis longtemps, Eva ne fêtera pas Noël chez elle mais en Angleterre, chez sa fille Violet. "Normalement, j'ai un grand sapin de Noël. Un vrai, comme la plupart des Polonais. Mais comme je vais aller en Angleterre cette année, j'ai mis un petit arbre en plastique. Je trouve d'ailleurs presque toutes les décorations "polonaises" dans les magasins belges. Il existe peu de différences. Sauf que chez nous, on pend des bonbons brillants et des petites pommes rouges dans le sapin de Noël."

Mais on ne peut pas recréer toute l'ambiance de Noël comme en Pologne. "En Pologne, il y a souvent beaucoup de neige à Noël. Le soleil se réfléchit dans la neige, cela crée un bel effet de lumoère. En Belgique, il fait en général un peu plus sombre à Noël. Les promenades dans la neige me manquent aussi. Et pour les enfants, Noël est plus drôle quand ils peuvent se jeter des boules de neige (rigole)."

"Je ne suis pas encore sûre de pouvoir arriver chez ma fille en Angleterre sans problèmes. Je me suis fait opérer à mes varices récemment et prendre l'avion est dangereux à cause de la pression. Mais mon beau-fils anversois Jason m'a promis que s'il le fallait, il irait me déposer en voiture, malgré qu'il soit en Pologne à ce moment-là."

"Une fois, j'ai emmené une amie belge pour fêter Noël en Pologne. elle s'appelait Béatrice. Entre-temps, elle est décédée. Mais la joie de la famille qu'elle a vue chez nous l'a fait pleurer. "Je n'ai jamais rien vu de pareil", disait-elle. "Je ne l'oublierai jamais."

Brusselse kerst

Hoe vieren Brusselaars met hun verschillende wortels kerst? BRUZZ trok op onderzoek langs verschillende huiskamers.

Fijn dat je wil reageren. Wie reageert, gaat akkoord met onze huisregels. Hoe reageren via Disqus? Een woordje uitleg.