Noël à Bruxelles (2): Les Gamkrelidze de Géorgie

© sds

Pas de jingle bells et de dinde de Noël pour les Gamkrelidze, une famille géorgienne vivant à Bruxelles. Tout comme les autres orthodoxes de Bruxelles, les Géorgiens fêtent Noël deux semaines après nous. Mais ils mangent tout de même beaucoup. "Et nous avons des restants pour toute une semaine."

Les Serbes, Russes, Bulgares et Macédoniens aussi fêtent Noël le 7 janvier, suivant l'ancien calendrier julien. "Comme les Grecs avant", nous raconte l'ouvrier Mikheil Gamkrelidze, 43 ans.

Avec sa femme Irma Lomtadze et leurs fils Alex (21) et Andro (15), ils habitent dans un appartement à Forest, à deux pas de la station de métro Albert. Nous sommes arrivés en 2000 de Géorgie, un pays limitrophe de la Russie et de la Turquie.

Les 24 et 25 décembre, la famille ne fait rien de spécial. "Nous profitons de l'ambiance de Noël, mais ne faisons rien de spécial", nous raconte Irma, qui accueille des primo-arrivants à l'asbl Convivial. "Parfois, il nous arrive d'aller jeter un coup d'oeil au marché de Noël, car il y a moins de monde."

C'est à partir de la Saint-Sylvestre que la famille Gamkrelidze entre véritablement dans l'ambiance de fête. "Nous fêtons bien sûr le Nouvel An, et continuons à faire la fête -toute la semaine", raconte Irma. "Nous avons aussi un sapin de Noël, comme vous, et nous aussi, nous mettons des cadeaux en dessous du sapin."

Un mois de jeûne
Il y aurait quelques milliers de Géorgiens à Bruxelles. Ils se réunissent souvent à l'église orthodoxe géorgienne près de la Gare du Nord. Irma y chante dans le choeur et ses fils y ont appris l'alphabet géorgiens et les danses typiques du pays.

Lors de "leur" réveillon de Noël, le 6 janvier, les Géorgiens se rendent à l'église à 21 heures. La messe dure jusqu'à minuit, voire plus longtemps. "Si vous êtes vraiment croyant, vous devez éviter de manger de la viande, du sucre et de boire de l'alcool pendant un mois précédant la fête. Les gens qui font cela ont le plus droit à la communion", nous raconte Irma, qui est la seule de la famille à le faire. "Après la messe, on peut à nouveau manger ce qu'on veut. Je me réjouis d'avance."

"Avant de partir à l'église, tout le monde mange un snack particulier à la maison: le khatchapurii, une espèce de pizza calzone avec du fromage et des morceaux d'oeuf dur. Elle ne sait pas pourquoi, mais c'est la tradition.

Après la messe, les Géorgiens prennent le temps de se féliciter entre eux. En général, la famille Gamkrelidze n'est de retour à la maison qu'aux environs de 3 ou 4 heures du matin. Compte tenu du décalage horaire avec la Géorgie, la famille appelle ensuite la famille restée au pays pour les féliciter.

Sauce aux noix
Le repas de Noël n'a lieu que le lendemain, à midi. "Le repas principal est le même que chez vous: de la dinde, mais avec une sauce aux noix typiquement géorgienne." Traditionnellement, c'est la femme le plus âgée présente dans la maison qui prépare le repas. Avant, c'était toujours ma grand-mère qui le faisait. Ici, je dois me débrouiller, donc je demande des conseils à ma mère via Skype."

Mais la gastronomie géorgienne est riche et variée. "Nous mangeons aencore les traditionnels khatchapuri (pizza au fromage, NDLR), des aubergines à la grenade et à la sauce aux noix, des épinards et des poireaux à la sauce aux noix et du pain au maïs. Et nous buvons bien sûr du vin géorgien. Nous étions les premiers viticulteurs." En dessert, il y a des biscuits faits de noix et de miel caramélisé. "Nous ne les mangeons hélas qu'à Noël", soupire Mikheil.

Alex: "Et toute la semaine après, nous mangeons les restants. Il y en a assez pour pouvoir en offrir aux visiteurs ou pour en emmener avec vous lorsque nous rendons visite à des amis."

Brusselse kerst

Hoe vieren Brusselaars met hun verschillende wortels kerst? BRUZZ trok op onderzoek langs verschillende huiskamers.

Fijn dat je wil reageren. Wie reageert, gaat akkoord met onze huisregels. Hoe reageren via Disqus? Een woordje uitleg.