Noël à Bruxelles (3): Clement des Philippines

© YPBruzz

Clement de Guzman, d'origine philippine, habite en Belgique depuis plus de 20 ans. Après toutes ces années, Noël est encore toujours la période où il a le plus le mal de son pays. "Ici, on fête Noël avec ses proches, il n'y a personne dans la rue", nous racontre ce prêtre d'une église pentecôtiste. "Aux Philippines, c'est le contraire. Tout le monde va dans la rue et on fête Noël ensemble."

Pour les Philippins, Noël est la fête la plus importante de l'année. Les préparatifs commencent des mois à l'avance. "Chaque mois qui se termine en 'bre' est placé sous le signe de Noël", raconte Clement de Guzman. "Les gens sortent déjà leurs décorations de Noël en septembre."

Et cela ne s'arrête pas là, car dès la mi-novembre, des enfants parcourent les rues en chantant. Un peu comme Halloween aux Etats-Unis ou les Rois mages chez nous. "Les enfants font du porte à porte en chantant des chansons de Noël. Parfois, ils ont même toute une installation musicale avec eux."

Chocolat
En récompense, ils reçoivent un sou ou du chocolat, raconte Guzman. "Chaque fois que nous retournons aux Philippines, j'emmène des masses de chocolat belge", dit-il en riant. "Vous ne vous imaginez pas le nombre de gens qui viennent chanter à notre porte."

En 1992, Guzman a quitté les Philippines et est venu s'installer en Belgique, mais Noël continue d'avoir un petit côté amer. "La plus importante partie de Noël est de passer du temps avec sa famille et de s'entourer des gens qu'on aime. Cela me fait parfois souffrir de ne pas pouvoir passer Noël avec toute ma famille."

Codes couleurs
Le plus beau souvenir de Noël de Guzman est la grande réunion de famille qu'il a organisée il y a deux ans. “Cela m'a pris quasiment deux ans pour organiser une fête avec ma famille du côté paternel", rigole-t-il. "Au total, nous étions à 700 personnes, certaines personnes sont même venues des Etats-Unis et d'Australie."

Son père avait 9 frères et soeurs, qui ont chacun eu 10 ou 12 enfants, qui ont aussi déjà eu des enfants entre-temps. Ce n'était pas facile de garder un aperçu de tout cela. "Il y avait beaucoup de gens que je n'avais jamais vus", confirme Guzman. "Nous avons donc utilisé neuf codes couleurs pour voir à quel clan appartenait chaque personne !"

Repas de fête
"Nous préparons toutes sortes de repas traditionnels et de repas typiques pour Noël", explique Guzman. "Mais surtout, nous préparons des grandes quantités pour que nous puissions tous en profiter, ensemble."

Pas uniquement pour la famille, mais aussi pour les amis qui passent vous rendre visite le soir du réveillon ou le jour de Noël. "A Noël, les rues sont très joyeuses, car à l'inverse de la Belgique, tout le monde sort pour faire une visite surprise à ses amis et connaissances. Il vaut donc mieux être préparé à tous ces visiteurs inattendus !"

Tradition
En tant que prêtre d'une communauté pentecôtiste, il essaie de maintenir les traditions philippines à Bruxelles. "Avec ma femme, nous préparons un repas de fête et invitons tout le monde. Ma maison est ouverte à tout le monde qui n'a pas d'endroit ou de famille pour fêter Noël, et ensemble nous profitons de la bonne nourriture, nous dansons, faisons des feux d'artifice et nous prions."

"L'année passée, il y avait des gens du Nigéria, de Singapore et d'Irlande, donc pas uniquement des Philippins. C'est vraiment très émouvant de fêter Noël de cette manière, parfois ça me donne envie de pleurer."

Brusselse kerst

Hoe vieren Brusselaars met hun verschillende wortels kerst? BRUZZ trok op onderzoek langs verschillende huiskamers.

Fijn dat je wil reageren. Wie reageert, gaat akkoord met onze huisregels. Hoe reageren via Disqus? Een woordje uitleg.