Actions syndicales : "Peu d'impact à Bruxelles"

© MIVB

Les actions syndicales contre les mesures d'austérité du gouvernement fédéral ont surtout touché la Flandre. À Bruxelles, tout roulait plus ou moins bien, même si Brussel Airport a enregistré quelques 120 vols retardés à cause d'une partie des bagagistes en grève. La moitié des transports De Lijn roulaient à partir de et vers Bruxelles.

Du côté de la STIB, tous les bus, les trams et les métros roulaient mais les voyageurs devaient patienter plus longtemps qu'à l'habitude puisque 75% des véhicules étaient en service.

Comme prévu, la SNCB a été très peu perturbée : "Vers 6h30, tous les trains roulaient normalement", a déclaré le porte-parole d'Infrabel, Thomas Baeken.

À l'aéroport de Bruxelles, les désagréments des actions se sont fait de plus en plus ressentir sur les voyageurs en matinée. "Au total, 120 vols ont enregistré des retards d'en moyenne 15 minutes", a expliqué la porte-parole Anke Fransen.

Il y a également eu des perturbations du côté de Brucargo. "Les travailleurs ont dressé des barrages, ils ont occupé deux ronds-points et ont ralenti le personnel et les voyageurs. Les bus De Lijn ont aussi pu passer mais, sauf quelques exceptions, les camions ont été bloqués.

Enfin, les actions syndicales ont eu un impact sur De Lijn en Flandre mais aussi à Bruxelles. "Ce soir, la moitié des véhicules rouleront en heure de pointe depuis et vers Bruxelles", a déclaré le porte-parole Joachim Nijs. "Il y aura plus de perturbations que ce matin".

Fijn dat je wil reageren. Wie reageert, gaat akkoord met onze huisregels. Hoe reageren via Disqus? Een woordje uitleg.

 

 

Lees meer over
Lees ook