review

'Pois Chiche': Pois pas plume

© Saskia Vanderstichele
Onze score

Ouvert récemment sur la place de la Chapelle par deux ketjes de Bruxelles, Pois Chiche s’impose comme le fast good moyen-oriental du moment. Terrasse comprise.

C’est l’un de ces soirs d’été comme on voudrait qu’ils s’éternisent. Un soleil doux dépose ses rayons sur la terrasse de Pois Chiche, une nouvelle enseigne modeste et géniale dédiée à la cuisine levantine. La commande s’effectue face au charmant comptoir qui signe une jolie salle déclinée entre brique nue, buses techniques et mobilier en bois. Et l’humain ? Une adorable petite équipe en place, trois personnes aussi à l’aise avec le néerlandais que l’anglais et le français, accueille avec le sourire.

Au-dessus des intéressés, de grands bocaux prouvent qu’ici on croit à la fermentation et au fait maison. L’objet de la commande ? On laisse carte blanche aux deux chefs pour régaler une table de sept personnes. Le premier service fait place à quatre préparations de la section « Dips », à savoir hummus (6€), moutabal (7,50€), labneh (8€) et muhamarra (8€). Le coup de cœur ? Sans hésiter, le mouhammara, préparation syrienne moins connue que le hummus ou le baba ganousch. C’est une version savoureuse qui est ici livrée de ce plat possédant plus de caractère que d’autres mezzés crémeux.

Ceci en raison d’une belle association entre des poivrons égyptiens et des noix que tempèrent de la mélasse de grenade, de l’huile et un peu de citron. Le tout se savoure à l’aide d’un morceau de pain de type marocain. Bien vu, moutabal, labneh et hummus affichent un parfait équilibre de saveurs – là où trop souvent l’ail emporte tout sur son passage. Le second service ? Parfait ! De belles assiettes, totalement végétariennes (à aucun moment on ne se sent lésé en protéines animales) qui s’avancent sous quatre intitulés : falafel (6,50€), sabih (7,50€), berloumi (8€) et shawarma de chou-fleur (7€). Les temps forts ? Les beignets de pois chiches au croquant irrésistible.

On se pâme également devant ceux de chou-fleur. Remarquables sont aussi le halloumi grillé (fromage à texture semi-ferme dont il faut mentionner qu’il est fabriqué en Belgique), la sauce tarator au bon goût de sésame et les feuilles de vigne citronnées comme il faut. Le bonheur ne serait pas complet si des boissons dignes de ce nom n’étaient proposées : limonades bio homemade (3€), petite mais bien sentie sélection de bières (Zinnebir à 4€, Curieuse Neus à 5€…) et vins d’une des coopératives les plus intéressantes de France (Les Vignerons d’Estézargues).

  • Pois Chiche, Kapellemarkt 15 place de la Chapelle, Brussel/Bruxelles, www.poischiche.be
    di/ma/Tu > vr/ve/Fr 12 > 14.00 & 18 > 21.00, za/sa/Sa 12 > 21.00 & zo/di/Su 11 > 16.00
Fijn dat je wil reageren. Wie reageert, gaat akkoord met onze huisregels. Hoe reageren via Disqus? Een woordje uitleg.
Lees ook

Nieuws uit Brussel in je mailbox?