Cathy Min Jung : 'Je veux que le Rideau provoque des rencontres inédites'

© Saskia Vanderstichele

Un vent nouveau souffle sur Le Rideau de Bruxelles (dit « Le Rideau », comme en atteste son site internet flambant neuf) et il s’appelle Cathy Min Jung. Annoncée en juin 2020 avec sa nomination à la tête du théâtre ixellois, la vision artistique décloisonnée, décolonisée et participative défendue par la nouvelle directrice trouve sa première réalisation dans un très attendu week-end d’ouverture intitulé « Nous sommes le paysage ». De quoi donner le ton d’une nouvelle saison théâtrale que l’on prédit mémorable.

« Je veux que le Rideau provoque des rencontres inédites et qu’on y réapprivoise la beauté d’une vibration collective », dit Cathy Min Jung. Rien de tel donc pour se rencontrer qu’un festival en collaboration avec l’association de quartier proposant spectacle, animations de rue, offre Horeca par les commerçant.e.s locaux, DJ sets, ateliers et concerts : « Ça va être une grosse fête de quartier ! ».

Temps fort des festivités : le spectacle et cri de rassemblement Now We Are, imaginé par Cathy Min Jung et reflétant on ne peut mieux sa volonté d’ancrer le théâtre Le Rideau dans son environnement urbain, le tout dans un esprit de cohésion sociale. Sur scène, 22 interprètes amateur.ice.s ayant répondu à un appel en toutes boîtes relayé sur les réseaux sociaux. Encadré.e.s par l’acteur et dramaturge Ilyas Mettioui et le chorégraphe Chems Eddin El Badri, ils et elles interprètent la pièce écrite par Cathy Min Jung sur base de témoignages multiculturels et intergénérationnels récoltés dans le quartier.

« L’actrice Bwanga Pilipili et sa gang de collecteuses-performeuses sont allées à la rencontre des passant.e.s et travailleur.euse.s des places ixelloises. Les échanges s’articulaient autour de quatre questions principales: qui es-tu ? Qu’est-ce qui t’as manqué le plus ? Qu’as-tu perdu et as-tu été consolé.e ? »

Déplorant le manque d’espaces de parole pour « déposer ses chagrins et ses deuils pendant la crise sanitaire », Cathy Min Jung entend bien faire du théâtre « un endroit où on peut transcender sa peine par l’imaginaire et le partage des récits. » Pour que le théâtre « soit un moment de joie ».

Meer nieuws uit Brussel

Bruxelles dans votre boîte mail?