Euripides Laskaridis: sa majesté du chaos

© Julian Mommert

Avec Elenit, le metteur en scène prodige Euripides Laskaridis plonge ses dix créatures dans une farce absurde et drolatique où Aristophane a pris rendez-vous avec Walt Disney et David Lynch.

Depuis son premier spectacle Relic, un solo créé en 2015, suivi du duo Titans en 2017, le comédien et metteur en scène grec aime disparaître sous des perruques, accessoires et prothèses pour composer des personnages improbables entraînés dans une grotesque pantomime face au chaos dans lequel ils sont plongés. Un goût pour la satire burlesque qui lui vient des revues satiriques populaires en Grèce dans les années quatre-vingt mais qu’on pourrait également faire remonter à la commedia dell’arte ou à Aristophane.

Si avec Elenit, Euripides Laskaridis a poursuivi l’expansion de son univers, en étoffant sa troupe d’interprètes et en développant ses décors, il reste fidèle à son imaginaire bricolé, composé de matériaux récupérés et détournés de leur fonction.

Dans ce nouveau spectacle, le performeur et metteur en scène interprète une fantasque diva au long nez. Une créature qui virevolte et glisse sous sa blonde perruque et sa robe de taffetas en vieux rose, babillant dans une langue incompréhensible. Autour d’elle, un dragon chantant, une fillette aux souliers rouges frappée de narcolepsie et une cohorte de petits bonshommes chauves interchangeables.

Entre le spectacle de danse, de cirque et la revue de cabaret, ils nous invitent dans un univers sombre et scintillant, drôle et inquiétant où tout est possible, surtout le rêve. Les tableaux se succèdent, les personnages et les décors se métamorphosent entre ombres et lumières au son d’une musique qui pulse comme elle respire. C’est un univers parallèle qui n’a ni passé ni futur, juste un imprévisible présent.Si ce freak show s’habille de quelques effets spéciaux et d’illusions d’optique, on y voit aussi une machinerie toute simple héritée de Méliès et des spectacles de magie, qui laisse voir l’envers du décor. L’illusion est encore plus belle quand on voit les ficelles.

Fijn dat je wil reageren. Wie reageert, gaat akkoord met onze huisregels. Hoe reageren via Disqus? Een woordje uitleg.

Oproep: Lees of reageer je wel eens op online comments, op nieuwssites of social media? Wil jij bijdragen aan een constructief online debat? Doe dan nu mee met het RHETORiC-onderzoek en ontvang een waardebon. Meer info en inschrijven.

Bruxelles dans votre boîte mail?