'La Cour des Grands' rend visible un métier invisibilisé

Pour La Cour des Grands, la metteuse en scène Cathy Min Yung est partie à la rencontre d'éducateurs scolaires dans diverses écoles de Bruxelles et de Charleroi.

La cour de récréation est un miroir de la société. Dans ce lieu clos ouvert sur le monde, les enfants apprennent à gérer leurs émotions, leurs colères et leur imaginaire. Pour encadrer ces moments cruciaux dans le développement de la personnalité de l'adulte en devenir, les éducateurs veillent. Souvent peu considérés, ceux qu'on appelle avec un peu de mépris, les pions ont pourtant la délicate charge de transmettre sens et valeurs à nos bambins, bravant parfois des règles absurdes.

Cathy Min Yung: "Je me suis rendue compte qu'il y avait très peu d'écrits sur cette profession pourtant essentielle dans l'accès à la citoyenneté. J'ai eu envie de rendre visible un métier invisibilisé." Si la place des enfants, du pouvoir organisateur, de la direction ou des profs sont évoqués dans la pièce, tout passe par le regard et la voix des éducateurs. Maxime, Cham's, Léone et Djibril, éducateurs à l'école 77, sont les super héros du quotidien, des héros qui font valoir leurs compétences et qualités dans la quantité invraisemblable de tâches qui leur sont demandées.

"C'est leur humanité qui les rend à la fois forts et fragiles, et l'esprit d'équipe qui les soude s'avère primordial dans cette profession où ils se sentent souvent seuls et démunis." A partir des témoignages recueillis et des improvisations avec les comédiens, elle a écrit La Cour des Grands, où le réel se mélange à la fiction. "C'est une comédie sociale où j'ai étiré tant que j'ai pu les situations qui m'ont été racontées. Et dans certains cas quelques mois plus tard, la réalité a rejoint la fiction."

Au centre de cette pièce, il y a un questionnement sociétal. "On est dans un moment où beaucoup d'initiatives citoyennes se mettent en place avec une envie de réinventer les modèles sociétaux et économiques. Si on veut que les choses changent, il est urgent de commencer par l'éducation." Et si c'était à la récré que commençait le changement ?

Fijn dat je wil reageren. Wie reageert, gaat akkoord met onze huisregels. Hoe reageren via Disqus? Een woordje uitleg.

 

--- OPROEP. Reageer jij soms op online nieuwsartikels of wil je het wel eens proberen? Doe mee aan het RHETORIC-onderzoek en maak kans op een waardebon. Meer info en inschrijven

 

Bruxelles dans votre boîte mail?