Stérilisation obligatoire pour les chats domestiques dès 2018

Tous les chats domestiques devront être stérilisés à partir de 2018. C'est une décision du gouvernement bruxellois. Cette mesure est la dernière étape d'un plan pluriannuel sur les chats de Bruxelles. La stérilisation obligatoire doit contenir la population des chats et réduire le nombre de chats euthanasiés.

A Bruxelles, dès le début de l'année prochaine, tous les chats domestiques qui sont nés avant le 1er janvier 2018 devront être stérilisés. Pour tous les chats qui verront le jour après cette date, il y aura une période de transition de six mois.

Les chats adultes, qui déménagent dans notre capitale, devront également faire un tour chez le vétérinaire. Ils auront trente jours pour ce faire.

Le dernier chapitre d'un plan pluriannuel

Cette décision est l'aboutissement d'un plan à long terme autour des chats à Bruxelles. « Comme annoncé, j'ai d'abord présenté la mesure au Conseil du bien-être animal de Bruxelles », a déclaré la secrétaire d'Etat aux Bien-être des animaux Bianca Debaets (CD & V).

« Le Conseil est d'avis que la stérilisation obligatoire est essentielle pour notre plan pluriannuel sur les chats. Un chat stérilisé vit plus longtemps, est moins susceptible de tomber malade et devient aussi moins agressif ».

« De plus, les chats seront moins actifs la nuit et se battront moins avec les autres chats. Ce qui devrait réduire les nuisances sonores nocturnes et entraîner moins de blessures chez nos chats.».

Déclin de la population

Chaque année,à Bruxelles, 900 chats sont euthanasiés en raison du manque de places dans les refuges. Cette mesure devrait changer tout cela.

« La population des chats va baisser considérablement et le nombre de chats euthanasiés sera considérablement réduit », conclut Debaets.

Sanctions

La stérilisation des chats s'applique à tous les chats dans la région de Bruxelles, sauf les chats d'éleveurs professionnels ou occasionnels. Tous les chats devront être enregistrés et figurer dans une base de données, comme c'est déjà le cas pour les chiens.

Ceux qui ne procèdent pas à la stérilisation obligatoire, s'exposent à d'éventuelles sanctions administratives et des amendes, comme prévu par la législation sur le bien-être des animaux. La secrétaire d'État Debaets a également annoncé de nouvelles campagnes d'information sur la stérilisation des chats, après la campagne menée en décembre dernier.

Fijn dat je wil reageren. Wie reageert, gaat akkoord met onze huisregels. Hoe reageren via Disqus? Een woordje uitleg.

 

 

Lees ook