review

Le bonheur des uns : du cinéma qui rend jaloux

Onze score

Dans Le bonheur des uns Olivier Assayas nous fait rire des petits défauts de l’être humain. Mais on regrette les subtilités déployées dans sa comédie sur les écrivains Doubles vies.

Léa (Bérénice Bejo) a écrit un roman qui se vend très bien. Au lieu de se réjouir de son succès, son mari (Vincent Cassel) et un couple d’amis (Florence Foresti et François Damiens) réagissent de manière boudeuse et jalouse.

Ce film n’a rien d’un somnifère. On a régulièrement l’occasion de rire des petits défauts de l’être humain. Mais on regrette les subtilités déployées par Olivier Assayas dans sa comédie sur les écrivains Doubles vies. Ou est-ce la jalousie qui nous fait parler ainsi?

Fijn dat je wil reageren. Wie reageert, gaat akkoord met onze huisregels. Hoe reageren via Disqus? Een woordje uitleg.

 

 

Lees meer over

Bruxelles dans votre boîte mail?