review

Matthias & Maxime: Xavier Dolan se répète

Onze score

Certains considèreront que Xavier Dolan se relève après The Death and Life of John F. Donovan, son premier film en anglais. D'autres seront d'avis que Matthias & Maxime est moins pétillant et surprenant que Mommy ou Les Amours imaginaires.

L'enfant prodige canadien se répète et il est difficile de dire s'il s'agit là d'un style personnel ou d'un recyclage d'idées. Cette histoire, par exemple, aurait pu être parfaite sans la énième relation problématique mère-fils. D'autre part, on a le sentiment que Dolan s'intéresse sincèrement aux sentiments et aux thèmes sous-jacents évoqués par son portrait des Millennials.

Il joue lui-même le rôle d'un barman issu d'un milieu social plutôt défavorisé qui est sur le point de partir pour l'Australie. La complication naît d'un baiser qu'il a échangé avec un ami d'enfance. Matthias et Maxime se sont embrassés devant la caméra à la demande d'une jeune cinéaste issue de leur cercle d'amis. Ce baiser a fait naître des sentiments inattendus contre lesquels ils luttent inutilement. Le fait que la réaction de leur cercle d'amis hétéronormatif soit plus maladroite que ce à quoi on pourrait s'attendre de nos jours, n'aide pas.

Des scènes de dialogue hautes en couleur et panachées alternent avec des moments intimes et sensibles. Comme d'habitude.

Fijn dat je wil reageren. Wie reageert, gaat akkoord met onze huisregels. Hoe reageren via Disqus? Een woordje uitleg.

Oproep: Lees of reageer je wel eens op online comments, op nieuwssites of social media? Wil jij bijdragen aan een constructief online debat? Doe dan nu mee met het RHETORiC-onderzoek en ontvang een waardebon. Meer info en inschrijven.

Lees meer over

Bruxelles dans votre boîte mail?