Une fresque sanglante fait irruption à l'église de la Chapelle

Bekijk ook de afspeellijst: BRUZZ 24 23/01/2017

Bruxelles compte une fresque de plus, sur la façade d'un immeuble à appartements situé rue des Brigittines. On y voit un homme ensanglanté et pendu par les pieds. L'artiste se serait inspiré du peintre néerlandais Jan De Baen, qui faisait référence, avec son oeuvre, au lynchage des frères De Witt, deux personnages politiques historiques néerlandais.

La fresque, qui se trouve à deux pas de Bruxelles-Chapelle, montre un homme pendu à une corde par les pieds. Il a plusieurs blessures et saigne abondamment. Sur la même façade se trouvait jusqu'en 2014 une fresque de Bonom, dépictant un homme-serpent. La fresque avait été enlevée suite à la rénovation du bâtiment.

Mais cette fresque est plus explicite que les fresques qui avaient fait leur apparition à Bruxelels dernièrement.

Vendredi, nous avions découvert "le mur de la décapitation", qui semblait après coup plutôt une scène religieuse que violente. La fresque était une imitation d'une ancienne peinture du Caravage, dans laquelle un ange empêche la décapitation d'Isaac par son père.

Cette fois-ci, l'artiste semble avoir trouvé son inspiration auprès du peintre néerlandais Jan De Baen, selon nos lecteurs Remco Sleiderink et Nathaniël Bovin. Sa peinture "Les Corps des Frères De Witt" (fin du 17e siècle) a plusieurs similitudes avec la fresque. Cette peinture dépictait le double meurtre des frères Johan et Cornelis De Witt, des personnages politiques prominents du 17e siècle.

Cornelis De Witt s'était fait emprisonner à tort. Lorsque son frère est venu le visiter, les gardiens ont quitte les lieux et une bande furieuse et saoule a pu pénétrer dans la prison. Ils ont sorti les deux frères dans la rue et les ont lynchés. Leurs corps ont ensuite été pendus et coupés à vif. Tout cela se passe à La Haye, et est une des histoires populaires les plus connues des Pays-Bas. On doute d'ailleurs encore toujours de l'implaction de Guillaume III d'Orange dans le meurtre.

Cette article fait suite à un tuyau reçu par plusieurs lectures via le bouton "signalez des nouvelles".

Muurschilderingen in Brussel

Op veel Brusselse muren prijken vaak controversiële, bijzondere, spraakmakende muurschilderingen.

Fijn dat je wil reageren. Wie reageert, gaat akkoord met onze huisregels. Hoe reageren via Disqus? Een woordje uitleg.

 

 

Meer nieuws uit Brussel