review

Trois adresses pour prolonger l’été

© Saskia Vanderstichele

Avant de ramasser les feuilles à la pelle et prendre des marrons sur la tête, petite sélection d’endroits où faire durer la belle saison. Notre coup de cœur avant la pluie ? La Winery Boitsfort.

Winery Boitsfort

Ils ne sont pas si nombreux les endroits à Bruxelles qui font oublier la ville. La Winery Boitsfort compte parmi le cénacle des enseignes privilégiées. Ouverte sur la place Léopold Wiener (celle qui accueille un joli marché dominical), l’adresse prend des allures villageoises. Cette impression est renforcée par la belle maison 19e dans laquelle est logée l’enseigne – un véritable patrimoine architectural surmonté d’un toit remarquable.

Le tout se découvre comme un double voyage : dans le temps et dans l’espace. L’aménagement contemporain du lieu est quant à lui convaincant qui panache béton ciré au sol et mobilier en bois contrecollé. Le décor est celui d’une sorte de néo-pub auquel des fenêtres à carreaux et des murs de briques nues confèrent une atmosphère conviviale et intimiste. À l’extérieur, une terrasse résolument novatrice, elle est réalisée en matériaux de chantier, part à l’assaut du trottoir. Elle prend tout son sens en fin de journée, quand le trafic diminue. Pas envie d’être aussi exposé ? Le bon plan consiste alors à réserver une des tables à gauche quand on entre : on peut s’y accouder fenêtre ouverte, conjuguant ainsi les avantages de l’intérieur et de l’extérieur.

SEPT resto winery

Le concept général de Winery – il y en a une sur la place Brugmann et une autre dans le quartier Dansaert – a été imaginé en 2004 par un passionné de vins, Frédéric de Thibault. Le pitch ? Un principe de cave à manger – comprendre un espace où acheter son vin et en même temps se restaurer.

Apéro toute la journée
À Boitsfort, la carte est articulée en trois volets permettant de grignoter et de prendre un verre tout au long de la journée. Il y a d’abord la formule « Le gras, c’est la vie », soit un principe de planches (mixte à 21 euros, jambon Bellota 48 mois à 19 euros, fromages affinés à 16 euros...) et de petites portions (sardines à 12 euros, houmous à 8 euros...). Ensuite, entre 18h30 et 21h30, c’est l’heure de déguster les créations rangées sous l’intitulé « Tapas 100 Balles ? », soit deux propositions originales signées par l’excellent chef Benoît Bodivit. Lors de notre passage, on a dégusté trois petites pissaladières sur un sablé de parmesan (12 euros) qui emmènent dans le sud de la France, ainsi qu’un trio d’huîtres rafraîchies d’un granité cerises noires. En réalité, il s’agissait plutôt d’un jus froid à la cerise... mais l’accord fonctionnait parfaitement. Enfin, en plus du lunch unique deux services (21 euros), il est possible de dîner à la faveur de trois entrées et trois plats.

Sensations végétales
Le défaut majeur des adresses liées au vin, c’est de tout miser sur les protéines animales. Ici, il y a toujours deux propositions végétariennes. En entrée, on prend un bol de fraîcheur avec un tartare de tomates, melon et basilic (13 euros). L’occasion de mesurer l’exigence des produits de l’adresse. Les tomates, une denrée ultra-sensible, sont charnues à souhait, elles possèdent ce bel équilibre entre sucrosité et acidité. La composition est au palais ce qu’une douche froide est au corps par une après-midi moite.
Et le plat ? Dans la même veine, on choisit une préparation de légumes d’été, tomate et rhubarbe (18 euros). Même constat de fraîcheur et de sens de l’harmonie gustative – mention pour la subtile note de rhubarbe. On sent que le chef, un Breton qui a pas mal voyagé, a eu des contacts avec d’autres gastronomies. L’homme est parti entre autres en Australie. Il y a passé cinq mois auprès d’un ancien sous-chef du Fat Duck. « Je retiens de cette expérience une attention portée aux couleurs, comme indice révélateur d’accords entre produits », explique l’intéressé.

Winery Boitsfort se distingue également par un accueil charmant emmené par Ferdinand, un hôte à l’accent du sud gorgé de soleil, et une équipe de jeunes recrues ultra-bienveillante. Enfin, un mot sur le vin, qui occupe le centre de cette adresse, il se déniche sans façon parmi un large choix de vignerons reconnus (Mosse, Gauby, Jouves, Tissot...) que l’on déguste à la bouteille ou au verre (3 rouges et 3 blancs sont ouverts chaque jour en fonction des mets).

WINERY BOITSFORT ••••
Drie Lindenstraat 1 rue des Trois Tilleuls, Watermaal-Bosvoorde/Watermael-Boitsfort, www.winery.be, di/ma/Th > za/ sa/Sa 11 > 23.00 & zo/di/Su 11 > 16.00

Mazette

Met zijn terras achteraan en enkele tafels aan de kant van het Vossenplein nodigt Mazette je uit om te gaan zitten en de aflopende Brusselse zomer in je op te nemen. Deze horecazaak zet in op een hyperlokale circulaire werking, met een inrichting die in het teken staat van hergebruik.

SEPT RESTO-tips Mazette

Niet alleen het verscheiden meubilair roept de sfeer van de vlooienmarkt op, maar ook de tegels, die het formaat en de kleur hebben van de door de Marolliens geliefde kasseien. De bar is gemaakt van beukenhout uit het Zoniënwoud. Het hoogtepunt van de inrichting? Een koepelvormige oven, bedekt met klei afkomstig van de werf van de Brusselse metrolijn 3. In dat kleine wonder wordt het brood gebakken, vergelijkbaar met pitabrood, voor de ‘Dikkebroodjes’ van het huis. Mazette maakt ook zijn eigen bier.

Mazette •••
Vossenplein 50, Brussel, mazette.brussels, di > vr 17 > 23.30, za 10 > 23.30, zo 10 > 18.00

Wokr17

Shops and businesses don’t have an easy time along Herdersstraat/Rue du Berger, cut off as it is from the world of pedestrians. But for the most part, if you come by foot or by bike Brussels is a peaceful and cheerful place. This is certainly true for Wokr17 with its dreamy terrasse behind the façade.

SEPT resto WOKR
© Saskia Vanderstichele

This place is perfect for sipping a cocktail and snacking on the sharing dishes from Sol and Mat, a couple made up of an Ecuadorian and a Belgian. Together, they offer a fusion cuisine that tests the boundaries – you go from Latin America to Korea without any detours. Take “Bone & Marrow” for example, a tartare reinvented with marrow; the juicy and fluffy bao or the “sam”, a roulade that retains all the freshness and expressiveness of a street food from the Land of the Morning Calm.

Wokr17 ••••
Herdersstraat 17 rue du Berger, Elsene/Ixelles, www.wokr.eu, We > Fr 18 > 22.00, Sa 10 > 22.00, Su 10 > 18.00

Meer nieuws uit Brussel
Vooraan op BRUZZ

Nieuws en cultuur uit Brussel in je mailbox?